(Roccaraso) Le Portugais Ruben Guerreiro a mérité sa première victoire en carrière à l’un des Grands Tours du cyclisme international après avoir remporté la neuvième étape du Tour cycliste d’Italie, dimanche.

La Presse Canadienne

Pendant que Guerreiro franchissait la ligne d’arrivée huit secondes devant Jonathan Castroviejo, au terme de l’étape montagneuse de 207 km entre San Salvo et Roccaraso, Joao Almeida, également du Portugal, a conservé le maillot rose du leader. Mikkel Berg a terminé troisième, à 58 secondes du vainqueur.

Guerreiro, Castroviejo et Berg ont fait partie d’un groupe de huit cyclistes à se sauver en échappée, avant que Guerreiro et Castroviejo ne se lancent à l’offensive dans l’ascension finale, une montée de catégorie 1.

« Enfin, quelle grande satisfaction, après tant de deuxièmes places », a lancé le cycliste de 26 ans.

« L’équipe et moi méritons pleinement cette victoire. Ç’a été très difficile de prendre part à l’échappée ce matin et c’est extraordinaire d’avoir pu gagner aujourd’hui. »

À l’issue de la neuvième étape, Almeida détient une avance de 30 secondes devant le Néerlandais Wilco Kelderman, qui a doublé Pello Bilbao au deuxième rang du classement général.

L’étape fut difficile pour les participants. Le tracé comptait deux ascensions de catégorie 2 et autant de montées de catégorie 1, le tout par temps très froid et pluvieux.

« J’ai vraiment froid en ce moment mais la victoire me réchauffe », a mentionné Guerreiro, qui tremblait visiblement lors des entrevues d’après-course.

Les cyclistes auront droit à une journée de congé lundi avant de reprendre le collier mardi pour une étape de 177 km entre Lanciano et Tortoreto.

– Par l’Associated Press