(Palerme) Le champion du monde Filippo Ganna a enlevé les honneurs du contre-la-montre samedi, en lever de rideau du prestigieux Tour d’Italie.

Associated Press

Ganna, un Italien qui évolue pour l’équipe Ineos Grenadiers, a complété l’épreuve de 15,1 km présentée à Palerme avec une avance de 22 secondes sur son plus proche poursuivant, Joao Almeida.

Mikkel Bjerg a complété le podium, avec le même temps qu’Almeida.

Alexander Cataford, d’Ottawa, a abouti au 124e échelon à 2 : 03 de Ganna.

PHOTO MARCO ALPOZZI, ASSOCIATED PRESS

Ganna est récemment devenu le premier cycliste italien à remporter le contre-la-montre individuel aux Championnats du monde de cyclisme sur route, qui se sont déroulés à Imola, en Italie.

Après s’être emparé du maillot arc-en-ciel aux Mondiaux, l’athlète âgé de 24 ans pourra maintenant endosser le maillot rose remis au meneur au classement général du Giro.

« Je savais que je serais un des favoris aujourd’hui, mais j’ai essayé de rester calme, a confié Ganna. J’y suis parvenu, j’ai obtenu un très bon résultat et je suis très heureux de pouvoir porter le maillot rose à mon premier Giro, ce qui est de bon augure pour la suite. »

Plusieurs chutes se sont produites pendant l’épreuve, marquée par de puissantes bourrasques. Victor Campenaerts s’est aussi plaint de la qualité de la route à la suite d’une chute, bien qu’il a pu atteindre le fil d’arrivée en dépit du fait qu’une de ses jambes était ensanglantée.

Miguel Angel Lopez, d’Astana, a été transporté en ambulance à la suite d’une vilaine chute.

La deuxième étape présentée dimanche se déroulera sur 149 km entre Alcamo et Agrigento, en Sicile.

La course se poursuivra jusqu’au 25 octobre, et culminera avec un contre-la-montre individuel à Milan.

Le Giro devait se dérouler du 9 au 31 mai, et se mettre en branle avec trois étapes en Hongrie, mais il a été reporté à cause de la pandémie de coronavirus.