Karol-Ann Canuel renouera enfin avec la compétition sur route dans les prochains jours en Espagne, quatre mois après que la COVID-19 a freiné les activités de l’Union cycliste internationale (UCI).

MARTIN COMTOIS
Le Droit

Ses coéquipières et elle de l’équipe professionnelle Boels Dolmans doivent prendre le départ ce jeudi de l’Emakumeen Nafarroako Klasikoa. Le lendemain, ce sera place à la Classique de Navarre. « En principe... si tout va bien », a précisé l’athlète de Gatineau avant de prendre un vol vers l’Europe durant le week-end.

« Ça ne recommence pas dans une situation idéale, mais on s’attend à ce que toutes les mesures de précaution soient prises. Déjà comme athlète, nous étions déjà prudentes. C’est un peu stressant, mais il faut vivre avec tout ça. »

Sa dernière course remonte au 3 mars au Samyn des Dames, en Belgique. C’était avant le port du masque, du savon à main à profusion et de la distanciation.

Canuel, 32 ans, avait alors terminé 33e. Quelques semaines auparavant, elle avait pris le 16e rang au classement général de la Setmana Ciclista Valenciana.

Pour poursuivre la lecture de cet article, cliquez ici.