(Moscou) Un Russe confiné habitant la ville de Vladivostok, à l’extrême Est du pays, a couru autour de son lit durant plus de 10 heures afin de reproduire le parcours de 100 km d’un ultramarathon.

Kostya Manenkov
Associated Press

Dimitri Yakukhny, ultramarathonien d’expérience, s’était préparé pour les 250 km du Marathon des Sables, qui devait avoir lieu dans le Sahara ce mois-ci. À la place, il s’est retrouvé confiné dans son appartement lorsque la pandémie mondiale a forcé l’annulation de presque tous les événements sportifs sur la planète.

Yakukhny a passé 10 h 19 minutes à courir autour de son lit double chez lui samedi. Il avait été inspiré par un Français ayant couru un marathon sur son balcon au mois de mars, dit-il, mais il a voulu hausser la barre et faire un ultramarathon, soit 57,8 km de plus qu’un marathon.

Un circuit aussi restreint dans un en endroit fermé pose des défis imprévus, a découvert le coureur habitué aux grands espaces.

PHOTO DMITRY YAKUKHNY, VIA AP

Cette photo fournie par l'ultramarathonien russe Dmitry Yakukhny le montre posant sur son lit chez lui à Vladivostok, sur la côte Pacifique de la Russie.

« J’avais la tête qui tournait et j’avais mal à la jambe d’un côté, alors à tous les 10 km, je virais de bord et je courais dans l’autre sens », a expliqué Yakukhny mercredi.

« J’avais le soutien de ma famille. Pour manger, normalement, durant un ultramarathon, on court avec un sac à dos d’une station alimentaire à la suivante. Cette fois, j’avais juste à faire signe de la main et ma femme faisait cuire quelque chose. Mes enfants m’encourageaient et ma femme faisait la DJ. Elle changeait la musique au fur et à mesure que la journée avançait. »

Yakukhny dit avoir utilisé un traqueur par géolocalisation montrant qu’il avait parcouru exactement 100,3 km. Mais après que certains abonnés à son compte Instagram eurent émis des doutes sur cette distance, Yakukhny a indiqué qu’il pourrait y avoir « un écart » en raison de l’utilisation à l’intérieur de l’appareil électronique.

Mais cela n’enlève rien à l’exploit d’avoir couru durant 10 heures autour de son lit, à l'intérieur, a-t-il fait valoir.

« Ce n’est pas pour le Livre des records Guinness, je l’ai fait pour moi. Je n’ai pas essayé de tromper quiconque ».

La Russie a imposé un confinement à l’échelle nationale pour prévenir la prolifération de la COVID-19.