Quelques jours après la Saint-Jean-Baptiste, voici trois jeux de société imaginés par des Québécois.

Pierre-Marc Durivage
Pierre-Marc Durivage La Presse
Stéphanie Morin
Stéphanie Morin La Presse

Microbes

Un jeu intitulé Microbes alors qu’on voit enfin poindre la fin du confinement ? Pourquoi pas ? Surtout que ce petit jeu de cartes imaginé (avant la pandémie) par l’équipe de La Belette moqueuse adopte un thème plutôt rigolo. L’objectif du jeu est d’attraper les plus gros microbes possible pour être déclaré plus grand malade de tous. À chaque tour, les joueurs doivent décider s’ils conservent leur microbe ou s’ils l’échangent avec leur voisin de gauche. Une fois que chacun a pris sa décision, on compare les cartes. Celui qui possède le plus petit microbe perd un jeton boîte de mouchoirs. Lorsqu’un joueur perd tous ses jetons, il est éliminé. Celui qui conserve un jeton jusqu’à la fin l’emporte. Rien de compliqué, puisque le jeu s’adresse aux 4 ans et plus. Un conseil : les petits qui ne connaissent pas la valeur des chiffres devraient d’abord jouer en équipe avec un adulte. Mention d’honneur pour les noms des microbes : Octoprootz a bien fait rire les petits testeurs…

Nombre de joueurs : de 2 à 8 joueurs
Âge : 4 ans et plus
Durée : de 5 à 15 minutes
Niveau de difficulté : débutant
Auteur : Daniel Brouillette
Éditeur : La Belette moqueuse
Prix : 17 $

La Récompense

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Jeu de société La Récompense

Le créateur Stéphane Fournier reconnaît s’être inspiré du jeu Les Grands Maîtres, vendu par Parker Brothers dans les années 1970. Il s’agit d’ici d’acheter des biens de luxe, tous décrits en détail dans un fascicule illustré, et dont la valeur est déterminée au hasard, selon la carte valeur qui leur est individuellement associée au moment de leur vente initiale. Les propriétés sont ensuite revendues aux enchères, elles peuvent être privées ou publiques, selon les cases où notre pion atterrit. L’objectif est d’amasser la plus grande somme au terme d’une durée de jeu déterminée à l’avance par les joueurs (la façon de reproduire la période de mise aux enchères).

La formule très classique et accessible a plu à notre groupe de jeunes testeurs adolescents, tout comme l’idée de jouer le rôle de collectionneurs fortunés. « J’ai bien aimé le fait que le jeu soit imagé et j’ai trouvé l’idée des enchères pas mal originale, je n’avais jamais vu ça encore », nous a confié Benjamin. « J’ai bien aimé que l’on puisse en apprendre sur plein d’objets d’art, de voitures et de maisons d’exception », a souligné de son côté Louis-Étienne. « C’était différent des jeux comme Monopoly, où la valeur des propriétés est fixe, a pour sa part indiqué Olivier. Grâce aux enchères, on peut un peu contrôler le prix des choses, c’est original. »

Nombre de joueurs : de 3 à 6 joueurs
Âge : 8 ans et plus
Durée : environ 1 heure
Niveau de difficulté : débutant
Auteur : Stéphane Fournier
Éditeur : Les Éditions Momentum
Prix : 69,99 $

Nappes à colorier

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Détail de la nappe à colorier BiMoo sur les moyens de transport

D’accord, les nappes à colorier imaginées par l’entreprise québécoise BiMoo (mais produites en Chine) ne sont pas des jeux de société à proprement parler, mais elles ont si bien occupé la marmaille lors d’une récente fête d’enfants que nous avons décidé de faire une exception pour les présenter.

Nous avons utilisé une de ces nappes comme un immense cahier à colorier (attention d’utiliser des crayons lavables, pour pouvoir réutiliser la nappe, mais surtout parce que la toile n’est pas imperméable et que les marqueurs traversent le tissu…). BiMoo a aussi pensé à en faire des objets éducatifs, puisque les mots associés aux images représentées sont écrits en anglais, en français et en espagnol. Mieux, les nappes peuvent servir de canevas pour une partie de Twister nouveau genre ou pour un « Cherche et trouve » géant. Le site internet de BiMoo compte d’ailleurs un guide pédagogique pour les intéressés.

À savoir : de nouveaux modèles viennent d’arriver en boutique (pays du monde, alphabet, planètes…), mais le concept reste le même, peu importe le dessin choisi. Offertes en deux formats, carré ou rectangulaire.

Âge recommandé : de 2 à 8 ans
Niveau de difficulté : débutant
Éditeur : BiMoo
Prix : 45 $ (nappe rectangulaire)