Leurs défis sont particuliers, leur quotidien, un peu bousculé, mais leur bonheur, pas différent des autres. D’où le titre de l’émission, Des familles comme les autres, un nouveau magazine télévisé de la chaîne AMI-télé, animé par l’humoriste et animatrice Guylaine Guay et consacré aux familles dont l’un des membres vit en situation de handicap. Sans apitoiement et tout en lumière, promet-elle.

Valérie Simard Valérie Simard
La Presse

Bien qu’il s’agisse de sa première expérience à la barre d’une émission télévisée, l’emploi semble taillé sur mesure pour elle. Mère de deux fils ayant un trouble du spectre de l’autisme, auteure du livre Deux garçons à la mère et marraine de la Fondation Véro & Louis, Guylaine Guay s’est plus d’une fois fait le porte-voix de la différence.

Les personnes handicapées ne sont pas dans le spotlight dans la société. AMI-télé fait un très bon travail à ce niveau-là, de mettre en lumière des personnes qui vivent en situation de handicap. Mais on les voit trop peu.

Guylaine Guay

Dans chacun des 13 épisodes d’une heure qui seront présentés chaque semaine, à compter de lundi, l’animatrice reçoit une famille dont un parent ou un enfant est handicapé pour aborder des thèmes allant de l’entrée à l’école d’un enfant aux besoins particuliers à la quête d’autonomie, en passant par la fratrie et la sexualité. Se joignent à eux des intervenants et spécialistes en mesure de prodiguer des conseils et de les informer sur les ressources disponibles. Le tout agrémenté de quelques segments pratico-pratiques.

« C’est le genre d’émission que j’aurais aimé voir en tant que parent il y a 10 ans quand j’avais beaucoup de questions, observe Guylaine Guay, dont les deux enfants sont maintenant âgés de 16 et 18 ans. C’est aussi un peu pour ça que j’ai accepté [de faire ce projet], pour faire œuvre utile. On va donner des pistes, des conseils, des ressources pour aiguiller les parents, les enfants ou les grands-parents. »

« Belles rencontres »

Dans le cadre de l’émission, Guylaine Guay reçoit aussi des personnalités connues du public, dont Jean-Nicolas Verreault, père d’une fillette atteinte du syndrome de Nager, Kim Thúy, mère d’un fils autiste, et Catherine Dorion, dont l’un des frères a une déficience intellectuelle. « Quand on parle de ça, on ne parle pas à la politicienne, on ne parle pas à l’autrice reconnue mondialement, on ne parle pas au comédien, on parle à la personne qui vit sensiblement la même réalité que moi, remarque Guylaine Guay. Ça donne vraiment de très, très belles rencontres. »

L’animatrice dit avoir été très touchée par l’histoire de chacune des familles avec qui elle a échangé. « On est partis en Gaspésie en famille cet été et en revenant dans l’auto, il y avait un beau coucher de soleil, c’était magnifique, raconte-t-elle. J’ai été très émue et j’ai pensé à toutes ces familles que j’ai rencontrées, parce qu’il y en a qui ne peuvent pas voyager avec leurs enfants pour diverses raisons. Je me suis dit : “Je voyage pour toutes ces familles-là.” »

Ce sont des gens qui m’ont marquée par leur simplicité, leur résilience, mais aussi parce que c’est leur vie. Ils n’avaient pas de leçons à me donner.

Guylaine Guay

« Ça m’a beaucoup sensibilisée au quotidien de toutes ces personnes-là, ajoute-t-elle. Aux défis qu’elles rencontrent, mais aussi au quotidien heureux qu’elles vivent.

« L’émission est vraiment dans la simplicité, comme on devrait les entendre, comme on devrait les voir, ces gens-là qui sont là, qui ont des vies comme tout le monde. »

Des familles comme les autres, les lundis à 11 h à AMI-télé, en rediffusion les samedis à 10 h. Également sur le web et sur l’application iOS AMI.