Que peut-on acheter avec un budget d’au moins 500 000 $, au Québec ? D’un marché à l’autre, les prix fluctuent. Nous avons fait l’exercice à Saint-Sauveur, dans les Laurentides, et à Magog, dans les Cantons-de-l’Est. Bonne visite… virtuelle !

Yvon Laprade Yvon Laprade
Collaboration spéciale

À Saint-Sauveur

Maison située au 1985-1987, chemin Kilpatrick

Prix : 570 000 $

Année de construction : 2006

10 pièces (intergénérationnelle)

Superficie habitable : 2523 pi2

Superficie du terrain : 40 463 pi2 (ruisseau dans la cour arrière)

Taxes : 4106 $ (municipales et scolaire)

Courtière : Cathleen Hill, RE/MAX

  • Vue de la maison en bordure de la route

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Vue de la maison en bordure de la route

  • Un vaste espace de vie

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Un vaste espace de vie

  • La cuisine

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    La cuisine

  • Une salle de bains

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Une salle de bains

  • Vue aérienne de la propriété

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Vue aérienne de la propriété

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avis de l’expert

Serge Latour, RE/MAX

« Des maisons affichées à 500 000 $, ça se vend parfois en moins d’une semaine à Saint-Sauveur, et très souvent en surenchère. Mais les stocks ne cessent de diminuer et cela complique la vie des acheteurs, qui ne parviennent pas toujours à trouver une propriété, même s’ils sont prêts à débourser beaucoup plus que le prix demandé par le propriétaire-vendeur. J’ai d’ailleurs un couple résidant à Ottawa prêt à payer 550 000 $, mais je n’arrive pas à lui trouver une maison ! On achète ici pour la vie de village, les commerces de la rue Principale, le mont Saint-Sauveur. Il y a bien sûr un prix à payer pour une maison située directement sur la montagne. Ça commence facilement à 700 000 $. Le télétravail attire de nombreux professionnels qui vivent dans la grande région de Montréal ; certains vont décider de louer une propriété avec la ferme intention d’acheter, pour s’installer en permanence. Chose certaine, cette ville [touristique] a la cote, et dans un tel contexte, les prix continuent d’augmenter. »

Magog

PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

Maison de Magog

Maison située au 150, croissant de la Montée

Prix : 538 000 $

Année de construction : 1999

Superficie habitable : 2134 pi2 (tout brique)

13 pièces (cave à vin, garage)

Superficie du terrain : 37 679 pi2

Taxes : 3557 $ (municipales et scolaire)

Courtier : Albert Brandt, RE/MAX

  • Vue de la salle à manger

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Vue de la salle à manger

  • La salle de séjour

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    La salle de séjour

  • La cuisine

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    La cuisine

  • La propriété est bien entourée de verdure.

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    La propriété est bien entourée de verdure.

  • Vue de la terrasse

    PHOTO FOURNIE PAR RE/MAX

    Vue de la terrasse

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avis de l’expert

Maxime Pothier, Century 21

« À Magog, le prix de vente médian d’une maison unifamiliale est d’environ 280 000 $, mais si l’on souhaite habiter dans un environnement nature, à bonne distance du centre-ville, on va payer, au minimum, 500 000 $. À ce prix, si on est chanceux, on aura un accès à un lac, à une distance de plus ou moins 1000 pi, et la maison demandera des rénovations. On aura compris qu’on ne parle pas d’un bord de l’eau avec une vue exceptionnelle sur le lac Memphrémagog ! Dans un tel cas, il faudrait facilement payer de 2 à 4 millions de dollars. Depuis le début de la pandémie, avec les possibilités qu’offre le télétravail, on voit arriver de plus en plus de Montréalais ; ils veulent une maison sur un grand terrain, avec un foyer au bois. Les achats se concrétisent souvent en surenchère, parfois sans même exiger d’inspection. Certains sont prêts à débourser de 500 000 $ à 600 000 $ pour un condo haut de gamme, avec une superficie habitable pouvant atteindre 2000 pi2, et un garage intérieur. »