Réjean Rousseau et Jacques Duquette se sont aménagé un petit paradis à Bury, petit village des Cantons-de-l’Est, à mi-chemin entre Sherbrooke et Lac-Mégantic. Leur propriété est située dans un coude de la rivière Saint-François. Un site splendide qu’ils ont mis en valeur depuis leur achat en 2012. La Presse a visité les lieux.

Éric Clément
Éric Clément La Presse

Dès la fonte des neiges, quand les températures s’adoucissent, Réjean Rousseau troque sa chambre du deuxième étage pour la véranda du rez-de-chaussée, entourée de moustiquaires. Pour dormir au plus près de la rivière. Pour sentir l’air frais de l’extérieur et assister, le matin, au lever du soleil, chaque jour différent.

La rivière Saint-François est le joyau de la propriété de Réjean Rousseau et Jacques Duquette. Quand on passe derrière leur maison et qu’on découvre la rivière pour la première fois, on a le souffle coupé. La vue est spectaculaire et l’atmosphère, empreinte d’une grande tranquillité.

  • Vue de la propriété depuis les eaux calmes de la rivière Saint-François

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Vue de la propriété depuis les eaux calmes de la rivière Saint-François

  • La maison principale de Jacques Duquette et Réjean Rousseau et, à droite, le pavillon pour leurs repas d’été.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    La maison principale de Jacques Duquette et Réjean Rousseau et, à droite, le pavillon pour leurs repas d’été.

  • Très éclairée, la pièce principale du rez-de-chaussée a été aménagée en faisant tomber les murs des quatre petites pièces initiales.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Très éclairée, la pièce principale du rez-de-chaussée a été aménagée en faisant tomber les murs des quatre petites pièces initiales.

  • Une des deux chambres de la maison principale, au rez-de-chaussée

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Une des deux chambres de la maison principale, au rez-de-chaussée

  • La cuisine a été entièrement refaite il y a deux ans, avec vue sur la rivière.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    La cuisine a été entièrement refaite il y a deux ans, avec vue sur la rivière.

  • Espace préféré de Réjean Rousseau, qui y dort durant tout l’été, la véranda est entourée de moustiquaires et laissée ouverte sur l’extérieur durant toute l’année.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Espace préféré de Réjean Rousseau, qui y dort durant tout l’été, la véranda est entourée de moustiquaires et laissée ouverte sur l’extérieur durant toute l’année.

  • Le pavillon devient la salle à manger d’été des propriétaires. Il leur permet d’organiser des repas avec des amis, en prise directe avec la rivière et le ruisseau.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Le pavillon devient la salle à manger d’été des propriétaires. Il leur permet d’organiser des repas avec des amis, en prise directe avec la rivière et le ruisseau.

  • Ce photomontage permet de voir le chalet initial, en 1914 (photo en noir et blanc), la maison telle qu’elle était en 1989 (en bas à gauche), en 2012 (en haut à gauche) et actuellement (les deux photos de droite).

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Ce photomontage permet de voir le chalet initial, en 1914 (photo en noir et blanc), la maison telle qu’elle était en 1989 (en bas à gauche), en 2012 (en haut à gauche) et actuellement (les deux photos de droite).

  • La rivière Saint-François disparaît au cœur de l’hiver et laisse place à un immense champ de neige où l’on peut faire de la motoneige et de la raquette. Quand la température le permet…

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    La rivière Saint-François disparaît au cœur de l’hiver et laisse place à un immense champ de neige où l’on peut faire de la motoneige et de la raquette. Quand la température le permet…

  • Vue des airs, avec la maison principale, le garage, la serre, le potager, la remise et le boisé dans lequel ont été disposées des œuvres d’art.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Vue des airs, avec la maison principale, le garage, la serre, le potager, la remise et le boisé dans lequel ont été disposées des œuvres d’art.

  • Lever de soleil depuis la véranda…

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Lever de soleil depuis la véranda…

  • Chaque matin, le lever du soleil est différent, dit Réjean Rousseau.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Chaque matin, le lever du soleil est différent, dit Réjean Rousseau.

1/12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tous deux retraités — mais donnant actuellement un coup de main dans un centre de santé pour contribuer à adoucir les effets de la pandémie —, ils ont acheté la propriété de deux acres à une famille qui descend de ceux qui ont construit le premier bâtiment en 1914.

« On a rencontré les anciens propriétaires lors d’un voyage en Chine, raconte Jacques Duquette. Plus tard, on est allés les saluer. Ils nous ont raconté comment leurs ancêtres avaient apporté, en train et à cheval, les matériaux de construction pour créer ce qui était au départ un chalet. On a eu un coup de foudre pour le site. Ils nous ont dit que ce serait bientôt à vendre. Et voilà, on s’est retrouvés ici ! »

Vidéo d’Hugo Grenier, fournie par les propriétaires

Ils ont adoré ce tournant de la Saint-François, confluence de la rivière et d’un large ruisseau. Légèrement surélevée, leur pointe de terre (où ils installent deux chaises l’été) offre une perspective à 180 degrés qui donne l’impression d’être au bord d’un lac. La rivière, navigable sur 15 km dans ce secteur non inondable, y coule très lentement, à cause d’un barrage en aval. Les propriétaires profitent pleinement de la rivière l’été. Ils s’y baignent, prennent l’apéritif sur un ponton au milieu de la rivière, font du kayak et du canot dans le plus grand des silences, disent-ils, les maisons voisines étant surtout des résidences secondaires.

« L’hiver, on voit passer les motoneiges sur la rivière, mais aussi des chevreuils, des orignaux et des renards, dit Jacques Duquette. Et on fait de la raquette en longeant la rivière et en empruntant des sentiers forestiers. »

PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

Un renard passe devant la propriété de Jacques Duquette et Réjean Rousseau.

Le couple a entrepris des travaux majeurs dès l’acquisition pour en faire une résidence bien isolée, confortable et simple, en immersion avec la rivière. « De l’électricité à la plomberie, les planchers, les plafonds, on a tout refait, dit Réjean Rousseau. On a agrandi la pièce principale pour en faire une aire ouverte sur la rivière, avec une enfilade de fenêtres. On a un foyer au bois et un autre au propane, ce qui donne une chaleur constante très agréable. »

Le revêtement de la maison principale et du garage est fait de planches de cèdre non équarries, avec leur forme ondulée, pour tenir compte du cachet de l’ancien chalet.

Dès le départ, on a voulu respecter les lieux, car les anciens propriétaires étaient très fiers de leur histoire.

Réjean Rousseau, copropriétaire de la demeure

Les propriétaires ont restauré le soubassement de la maison pour en faire une grande cave en béton, ce qui contribue à donner des assises encore plus solides au bâtiment. La chambre située à l’étage est dotée d’une large fenestration qui donne une vue immanquable sur la rivière.

Un appartement très mignon a également été aménagé par Réjean Rousseau, « à temps perdu », à l’étage du garage, avec une chambre, un salon et une salle de bains. Près du potager, la remise a belle allure. C’était auparavant une écurie pour chevaux située près de l’ancienne voie de chemin de fer qui passait autrefois non loin de la propriété. Elle a été transportée sur leur terrain et restaurée.

PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

La remise et les parterres de fleurs lors de la saison estivale

L’été, ce secteur du potager est splendide avec des fleurs partout, l’entretien des plates-bandes et des parterres étant la spécialité de Jacques Duquette. « Un vrai plaisir, dit-il. Quand on a acheté, on a drainé le terrain avec 450 pi de drains pour pouvoir exploiter le potager, car c’était un marécage. »

La propriété comprend un sous-bois dans lequel Réjean Rousseau a éparpillé les sculptures qu’il crée à partir de racines d’arbres et de matériaux recyclés.

Le sentier de l’art

  • Réjean Rousseau a créé cette sculpture rappelant la légende de la Chasse-Galerie avec un canot de son enfance.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Réjean Rousseau a créé cette sculpture rappelant la légende de la Chasse-Galerie avec un canot de son enfance.

  • Le sentier ludique réserve des surprises tous les 10 m !

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Le sentier ludique réserve des surprises tous les 10 m !

  • Une des sculptures de Réjean Rousseau, créée avec des morceaux de racines.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Une des sculptures de Réjean Rousseau, créée avec des morceaux de racines.

  • Comment transformer des morceaux de bois en oiseaux au long bec !

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Comment transformer des morceaux de bois en oiseaux au long bec !

  • Le sentier du boisé mène à une zone où l’on peut se réunir autour d’un feu, l’été. On emprunte pour s’y rendre de petits ponts de bois enjambant des rus.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Le sentier du boisé mène à une zone où l’on peut se réunir autour d’un feu, l’été. On emprunte pour s’y rendre de petits ponts de bois enjambant des rus.

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« L’avantage de la propriété, c’est la tranquillité », dit Réjean Rousseau.

On est à seulement 25 minutes du centre-ville de Sherbrooke. Et on vit avec des animaux sauvages tout près. On a vu un gros orignal dans la cour il n’y a pas longtemps.

Réjean Rousseau, copropriétaire de la demeure

Ils ont beau être retirés du bruit urbain, ils ont quand même réussi à obtenir la fibre optique ! « On a été très chanceux, car Bell l’a installée à notre grande surprise, dit Réjean Rousseau. L’internet fonctionne très bien. »

Un jour, le couple vendra ce petit paradis. « On est de grands voyageurs et la vie avance très vite, dit Réjean Rousseau. Ça fait 20 ans qu’on se connaît, mais bientôt, on ne pourra plus faire tout ce qu’on a entrepris pour améliorer et entretenir la propriété. On prévoit de s’acheter un véhicule récréatif et de voyager au Canada et aux États-Unis. Pour pouvoir partir des séjours de six à huit semaines, ce qui n’est pas possible actuellement compte tenu du potager et des fleurs à entretenir. »

Les installations extérieures

  • Jacques Duquette et Réjean Rousseau passent des heures, chaque été, à enjoliver les lieux avec des dizaines de plantes et de fleurs. À gauche, la remise avec sa vieille porte à coulisse d’origine.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Jacques Duquette et Réjean Rousseau passent des heures, chaque été, à enjoliver les lieux avec des dizaines de plantes et de fleurs. À gauche, la remise avec sa vieille porte à coulisse d’origine.

  • Le garage a été transformé et décoré pour avoir l’air d’une maison. Pouvant accueillir deux automobiles et contenant un grand atelier et un espace de rangement des embarcations, il comprend un appartement à l’étage.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Le garage a été transformé et décoré pour avoir l’air d’une maison. Pouvant accueillir deux automobiles et contenant un grand atelier et un espace de rangement des embarcations, il comprend un appartement à l’étage.

  • Chambre située au-dessus de l’espace réservé aux automobiles, dans le garage

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Chambre située au-dessus de l’espace réservé aux automobiles, dans le garage

  • Le loft du garage comprend un salon, à côté de la salle de bains, et un espace pour cuisiner.

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Le loft du garage comprend un salon, à côté de la salle de bains, et un espace pour cuisiner.

  • Le potager de la propriété

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Le potager de la propriété

  • La serre construite par Réjean Rousseau est utilisée au printemps pour entreposer les plants de légumes et de fleurs avant la mise en terre. Les propriétaires adorent le pesto. Ils cultivent chaque année 25 gros plants de basilic !

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    La serre construite par Réjean Rousseau est utilisée au printemps pour entreposer les plants de légumes et de fleurs avant la mise en terre. Les propriétaires adorent le pesto. Ils cultivent chaque année 25 gros plants de basilic !

  • Le quai du ponton à gauche et celui des canots et kayaks, à droite

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Le quai du ponton à gauche et celui des canots et kayaks, à droite

  • La cabane pour la réserve de bois de chauffage

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    La cabane pour la réserve de bois de chauffage

  • Le fumoir

    PHOTO FOURNIE PAR LES PROPRIÉTAIRES

    Le fumoir

1/9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour l’instant, ils savourent totalement leur propriété, idéale pour supporter un confinement. « Mais l’idée de quitter un jour cet endroit nous fait de la peine, ajoute Jacques Duquette. Ce sera un gros choc, mais il faudra l’assumer. »