Avec sa forme triangulaire, le chalet alpin revient, plus coté que jamais. Les architectes de La Shed architecture l'ont d'ailleurs revisité, sans le dénaturer, avec le Chalet de la Plage, une nouvelle construction qui figure parmi les quatre projets de la firme, en lice aux Prix d'excellence en architecture 2015, catégorie Bâtiments résidentiels de type unifamilial.

Publié le 10 nov. 2015
Lucie Lavigne LA PRESSE

Construit sur les rives d'un lac, au nord-est de Montréal, le Chalet de la Plage compte un toit à pignon et une façade complètement vitrée.

« Ce chalet reprend l'architecture typique des chalets alpins, au toit fortement pentu, un symbole encore très fort dans l'imaginaire collectif. Mais au lieu de le reproduire, nous l'avons actualisé, épuré », précise Sébastien Parent, architecte et cofondateur de La Shed architecture. Au premier plan, la terrasse faite de cèdre blanc.

Les architectes ont «évidé» une partie du volume noir, en façade nord, afin de créer un porche, qui a été bardé de bois peint en blanc. Cette solution architecturale souligne habilement l'entrée. «Nos clients désiraient un parement sans entretien. D'où le choix de l'acier à joints debout (fini en usine) qui couvre les murs à l'extérieur et la toiture. Aussi, l'utilisation d'un seul matériau sublime la forme», explique Sébastien Parent.

PHOTO MAXIME BROUILLET, FOURNIE PAR LA SHED ARCHITECTURE

Bloc central

Déposé au coeur de l'habitation décloisonnée, un bloc central, habillé de contreplaqué de merisier, contient les électroménagers, l'escalier et les pièces fermées : la salle de bains et la chambre principale. Un vernis à base d'eau, au fini ultra mat, a été appliqué.

Chambre avec vue

Logée en mezzanine, la chambre d'invités offre une vue magnifique sur le lac. Le sol est fait de contreplaqué de merisier. Quant à la façade vitrée, elle est exposée au sud, côté lac, et la fenestration est en aluminium blanc.

PHOTO MAXIME BROUILLET, FOURNIE PAR LA SHED ARCHITECTURE

Un bloc central est déposé au coeur de l'habitation décloisonnée.

Élégance et sécurité

À la fois sécuritaire et attrayant, le garde-corps, au niveau de la mezzanine, est composé d'un matériau de type industriel : de l'acier déployé, ajouré. « Nous l'avons peint en blanc, ce qui lui procure une touche d'élégance. »

Perspective

À gauche, une vue du salon, ouvert sur l'extérieur. À droite, dès l'entrée, une perspective sur le paysage est donnée. Notez : la dalle de béton de ce chalet sans sous-sol forme le plancher (radiant) du rez-de-chaussée. « La dalle de béton reste fraîche l'été et les nombreux arbres procurent de l'ombrage », fait remarquer Sébastien Parent.

PHOTO MAXIME BROUILLET, FOURNIE PAR LA SHED ARCHITECTURE

La vue magnifique sur le lac, de la chambre d'invités logée en mezzanine.

Chambre cocon

Murs et plafond de la chambre principale sont réchauffés de contreplaqué de merisier. Au mur, on aperçoit une mince tablette d'acier brut qui a été conçue par La Shed.

Paysage cadré

Dans la salle de bains, il y a une fenêtre pleine hauteur à gauche. À droite, une fenêtre avec banquette, en mezzanine. Les deux cadrent magnifiquement la nature. Le positionnement des ouvertures et l'abondance de végétation préservent l'intimité des occupants. Le bois a été couvert, sur place, d'une peinture blanche au fini satiné. « Ce qui met en valeur la texture du bois », indique l'architecte.

PHOTO MAXIME BROUILLET, FOURNIE PAR LA SHED ARCHITECTURE

La chambre principale.

C'est le comble

En mezzanine, une longue table de travail a été insérée dans la pente du toit. Bonne idée : du rangement a été dissimulé (à gauche, sur la photo) dans l'épaisseur du mur. Aussi, les interstices entre les lames de bois n'ont pas été comblés. « Un choix assumé qui évoque les intérieurs de chalets traditionnels », note le cofondateur de La Shed.

Ni vu ni connu

« Notre intention était non seulement d'harmoniser le nouveau bâtiment à l'architecture vernaculaire des chalets traditionnels de la région, mais de l'intégrer le mieux possible à son environnement », souligne Sébastien Parent. La superficie habitable de cette demeure est de 1400 pi2, excluant la véranda moustiquaire et le garage.

lashedarchitecture.com

PHOTO MAXIME BROUILLET, FOURNIE PAR LA SHED ARCHITECTURE

La table de travail de la mezzanine.