Le 26 octobre, le conseil d'administration de l'Université Laval devrait donner le feu vert à la création d'une école de design qui ouvrira ses portes le 1er mai 2012.

Sophie Gall LE SOLEIL

«On a déjà passé les étapes les plus délicates», lance Claude Dubé, doyen de la faculté d'aménagement, d'architecture et des arts visuels. Il semble que la bénédiction des hautes sphères de l'Université ne soit qu'une formalité.

Dès le 27 octobre, l'École de design gagnera graduellement en autonomie. Actuellement, les programmes de design font partie intégrante de la faculté des arts visuels. «Après 40 ans d'incubation, la discipline s'est renforcée, a développé sa propre expertise, c'est donc normal qu'elle soit reconnue comme telle et qu'elle soit autonome», explique Claude Dubé, emballé par le projet. Il fait le parallèle avec l'École d'architecture, qui a commencé en étant intégrée à l'École des beaux-arts et qui a pris son envol en 1960. Avec le temps, cette scission va permettre à l'École de design de se spécialiser davantage, «et l'École des arts visuels va aussi pouvoir se redéfinir», ajoute le doyen. Tout le monde sera gagnant.

Les deux premières années - 2012-2014 - serviront à poser les jalons d'une école de design d'envergure. «Dans un premier temps, on va reprendre les programmes de design graphique et d'animation. Dès septembre 2014, on intégrera de nouveaux programmes comme un bac en design industriel, des diplômes d'études supérieures et des programmes de maîtrise. On compte intégrer un programme par année dès 2014.» Claude Dubé aimerait que cette nouvelle école reste dans l'édifice de la Fabrique. «Mais on est déjà à l'étroit, dit-il. On va voir avec la Ville si à terme on peut occuper les espaces qu'elle possède, mais si c'est pas possible, on va devoir s'installer ailleurs.»

Meilleure synergie

La création d'une telle école aura de nombreux avantages. Selon M. Dubé, on verra un rapprochement entre professeurs et étudiants, de même qu'une synergie entre l'école et le milieu du design de Québec et des environs, permettant aux étudiants de s'insérer professionnellement. «On va collaborer avec Mission Design, qui regroupe plusieurs associations professionnelles et acteurs du milieu du design.» Mission Design (www.missiondesign.org) est une organisation québécoise à but non lucratif qui cherche à donner une force à cette industrie en alliant design et développement économique.

«On va pouvoir avoir une école plus active, on va attirer des professeurs de renommée, on va avoir des échanges avec le monde, s'enthousiasme M. Dubé. Le 27 octobre, on va se joindre à Cumulus, qui est un réseau d'écoles de design à travers le monde.»

Claude Dubé est certain que cette nouvelle école de design sera aussi «un gros plus» pour la ville. Évidemment, les gens formés ici apporteront leur expertise pour l'aménagement urbain, la revitalisation, entre autres choses. «M. [Régis] Labeaume aime l'innovation, j'espère que la Ville va sauter sur l'occasion pour montrer ce qu'on fait et ce qu'on est», s'exclame Claude Dubé en mentionnant que quelques projets avec la Ville sont déjà sur la planche à dessin, sans toutefois détailler de quoi il s'agit.

Tout juste de retour de Saint-Étienne, en France, ou la plateforme la Cité du design organise une foule d'activités autour du design chaque année, Claude Dubé dit souhaiter voir ce type de manifestation à Québec. «Des biennales, des colloques sur le design, ça compléterait la vocation culturelle» de la ville. Le message est lancé...

Villes créatives



En 2004, l'UNESCO a lancé un réseau de villes créatives. Les villes peuvent se porter candidates pour faire partie d'un des sept réseaux : littérature, cinéma, musique, art populaire, design, art numérique et gastronomie. Dix villes design à travers le monde ont été désignées à ce jour par l'UNESCO: Berlin (Allemagne), Buenos Aires (Argentine), Kobe et Nagoya (Japon), Montréal (Canada), Shenzhen et Shanghai (Chine), Séoul (Corée du Sud), Saint-Étienne (France) et Graz (Autriche). Toutes ces villes sont particulièrement créatives dans le domaine du design.

Design partout dans le monde

Designer's Days, Paris, France, chaque année, en juin:

- Parcours à travers la ville, nombreuses escales, portes ouvertes et expositions design.

Design Days, Genève, Suisse, chaque année, en septembre:

- Manifestation qui accueille le meilleur de la création et du design contemporain, rencontres et échanges pour faire connaître la culture du design auprès du grand public et des professionnels.

London Design Festival, Angleterre en septembre:

- Des centaines d'activités et d'expositions à travers la ville, pour découvrir le design de partout autour du monde.

Festival Mode & Design, Montréal, Canada, en août:

- Festival de mode, mais la mode, c'est du design! Défilés, musique, excentricités sont au rendez-vous.

LADF, Los Angeles Design Festival, États-Unis, en juin:

- Festival regroupant les meilleurs designers de partout dans le monde, design architectural, automobile, de mode, intérieur, etc.

sgall@lesoleil.com