Dans cette demeure du début XXe siècle, les propriétaires ont révolutionné la cuisine avec l'aide de la designer Johanne Denis de Liaison Concept, tout en respectant un certain cachet d'époque.

Marie-France Léger LA PRESSE

En témoignent les tuiles métro, le plafond à caissons et la couleur bleu Wedgewood (un bleu gris) sur les murs.

Par contre, la petite cuisine était vraiment trop passée de mode avec ses dimensions de 10 par 12! Ils en ont fait une pièce de 16 pieds par 16 pieds avec:

> un îlot double. Les propriétaires reçoivent beaucoup... et ils aiment faire participer la visite à la préparation des repas. Ici, on peut faire la cuisine à plusieurs sans se marcher sur les pieds: l'îlot fait 56 po x 86 po.

> des passages larges: les propriétaires, qui sont toujours dans la cuisine, détestent manquer de place et jouer du coude. Entre l'îlot et la cuisinière au gaz, le passage fait 43 pouces de large!

Photo fournie par Liaison Concept

La cuisine avant la transformation.

> pas d'évier dans l'îlot: l'îlot sert à la préparation des aliments avant la cuisson et non au lavage des plats. Il ne faut pas confondre. La zone humide est donc concentrée sous la fenêtre. De cette manière, il n'y a pas de vaisselle sale qui traîne sur l'ilot!

> deux lave-vaisselle: de part et d'autre de la cuve, on a placé quatre tiroirs lave-vaisselle. On reçoit beaucoup. Pas question de laisser la vaisselle à la vue au cas où une des machines est pleine.

un plancher en bois: les propriétaires n'aiment pas marcher sur la céramique, même chauffante. À la longue, celle-ci est trop dure pour le dos, les jambes. Ils souhaitaient un plancher chaleureux. Et les lattes vernies supportent bien quelques gouttes d'eau...

«Sur n'importe quel couvre-sol, s'il y a un gros dégât d'eau, on le ramasse. Et les propriétaires vont entretenir leur plancher de façon normale», souligne Johanne Denis.