Les enfants grandissent vite, et leurs goûts changent tout aussi rapidement, de même que les tendances. Voici quelques conseils et inspirations qui vous aideront à faire — ou à refaire — la déco d’une chambre d’enfant.

Isabelle Morin
Isabelle Morin La Presse
Laila Maalouf
Laila Maalouf La Presse

Pour un décor qui dure

Vous voulez éviter que votre enfant se lasse de sa chambre en un temps éclair ? La designer d’intérieur Josée Cyr estime que tout ce qui s’articule autour d’une thématique bien précise (de superhéros, par exemple) risque de susciter un intérêt éphémère — le temps que durera cette passion. Un décor plus généraliste pourra évoluer en fonction de l’âge de l’enfant. Il sera ainsi possible de changer housse de couette, coussins et accessoires pour renouveler l’espace en un tournemain.

Chacun sa bulle

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Même dans un espace restreint, il est possible de créer des bulles pour ses enfants. Chambre d’enfant conçue par la designer Josée Cyr.

Pour que deux enfants — ou plus — puissent avoir chacun leur bulle dans un espace partagé, il faut qu’il y ait une division, selon la designer Josée Cyr, mais pas nécessairement avec des murs. Elle donne l’exemple d’une chambre, sur le Plateau Mont-Royal, qu’elle a aménagée pour deux sœurs comme un miroir aux teintes différentes : de chaque côté de la chambre, un lit à une place avec un rideau qui se tire au besoin, avec du rangement au pied du lit ; et sur les murs à la tête des lits, un papier peint de deux couleurs différentes, mais au motif identique, qui se rejoint au centre pour créer une unité.

Le naturel revient au galop

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE POTTERY BARN KIDS

Les matières et couleurs naturelles sont tendance.

L’artisanat et les matières naturelles — bois, coton, osier, paille — s’inscrivent dans l’ensemble des pièces de la maison, une tendance à laquelle n’échappent pas les chambres de bébé qui s’arriment, de toute évidence, aux goûts et valeurs des parents. Les motifs se font également plus discrets qu’auparavant, tandis que des tons de terre, comme les bruns, ocre, caramel, argile rosée, remplacent les teintes pures et les populaires gris des dernières années.

Minimalisme… ou maximalisme !

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB BACK TO THE WALL

Un papier peint crée la thématique dans cette chambre où se marient motifs, couleurs et textures.

Moins, c’est mieux : c’est le mot d’ordre dans la conception de décors pour enfants, qui s’encombrent bien assez vite d’accessoires et de jouets de toutes sortes. Cette tendance au minimalisme engendre des décors apaisants qui sont recherchés par les parents. Plus rare, mais aussi présent, le contre-courant maximaliste s’exprime à travers des décors spectaculaires, où les motifs, les couleurs et les textures abondent, comme dans ce papier peint aux influences tropicales de Back To The Wall.

Consultez le site de Back To The Wall (en anglais)

En terrain neutre

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE CRATE & BARREL KIDS

Des teintes moins typées sont au goût du jour.

Des teintes moins typées s’affichent dans les univers créés par les marques pour enfants et dans les tendances relayées par les réseaux sociaux. « Il y a moyen de se tenir loin des clichés avec des décors simples et des thèmes plus neutres comme la jungle, la forêt, les animaux », conseille la designer d’intérieur Caroline Simon, ancienne responsable de la décoration chez Kids Magazine, dont la clientèle associe généralement les chambres très genrées à des décors passés de mode.

Le mélange des genres

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE CIRCU MAGICAL FURNITURE

Mélanger les genres, pourquoi pas ?

Comme pour les jouets et autres accessoires, la clientèle de la boutique Comme des enfants préfère souvent les couleurs neutres et unisexes en matière de décoration. « Ou alors ils se font plaisir en achetant du rose ou une poupée pour un garçon, ou du bleu et des outils pour une fille », observe également la propriétaire des lieux, Marie-France Simard. « Je vois grandir cette valeur d’année en année, propagée autant parmi les parents que leur entourage, via les listes de souhaits pour les fêtes et showers », ajoute-t-elle.

Déco écoresponsable

Deux tendances de société se croisent dans les décors pour enfants : une réflexion autour des identités de genre et l’autre qui concerne l’environnement et la consommation, note le professeur adjoint à l’École de design de l’Université de Montréal Olivier Vallerand. Les parents cherchent à investir dans des solutions polyvalentes et durables qui apporteront du confort et de la flexibilité à travers le temps. Ils sont soucieux de l’environnement et ont également un éco-esprit très présent, constate aussi Caroline Simon. « On cherche de plus en plus à créer des espaces qui s’adaptent aux enfants en croissance et à intégrer des éléments qui stimulent l’imagination et le jeu dans la maison pour garder les enfants occupés », dit-elle. Les tableaux, tablettes décoratives et autres zones d’expression sont privilégiés. Les décalques qui se retirent facilement, aussi.

Pratique… et décoratif

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE COMME DES ENFANTS

Les veilleuses deviennent des objets de déco à part entière.

Les jouets et livres font maintenant partie du décor, observe Marie-France Simard, de Comme des enfants. Plutôt que d’être dissimulés dans des coffres et armoires, les plus jolis se retrouvent sur des étagères et autres surfaces pour décorer la chambre, la salle de jeux, mais aussi les aires communes de la maison. C’est le cas notamment des veilleuses qui, allumées ou éteintes, deviennent des objets de déco à part entière. « Ces petits éléments sont faciles à changer au fil du temps pour modifier un décor qui reste relativement neutre à la base », ajoute Caroline Simon.

Consultez le site de Comme des enfants

La sécurité : à ne pas négliger

La designer d’intérieur Lucie Pitt a deux recommandations cruciales en matière de sécurité : dans les chambres des tout-petits, porter une attention particulière aux cordes et aux chaînes des rideaux ; il existe plusieurs solutions pour les camoufler. Et si on refait son sous-sol soi-même pour y installer son ado, il faut à tout prix s’assurer de ne pas ajouter de cloisons qui créeraient des espaces fermés et sans fenêtre.