Le designer de mode Denis Gagnon et son acolyte de longue date, Guillaume Delisle, ont profité du confinement imposé par la COVID-19 pour réfléchir au sens du mot « chez-soi ».

Isabelle Morin
Isabelle Morin La Presse

En a découlé une fouille enthousiaste, nourrie par une passion commune pour le beau, le chic et l’ancien, et par le désir de redonner vie à des articles destinés à l’oubli dans une démarche écoresponsable. Un nouveau volet consacré à la décoration élargit désormais leur champ de création.

  • Coffre à bijoux en bois laqué (180 $)

    PHOTO EXTRAITE DE LA BOUTIQUE EN LIGNE DE DENIS GAGNON

    Coffre à bijoux en bois laqué (180 $)

  • Paravent ancien en bois laqué (600 $)

    PHOTO EXTRAITE DE LA BOUTIQUE EN LIGNE DE DENIS GAGNON

    Paravent ancien en bois laqué (600 $)

  • Grand bol en plâtre fin avec intérieur en feuille d’or (250 $)

    PHOTO EXTRAITE DE LA BOUTIQUE EN LIGNE DE DENIS GAGNON

    Grand bol en plâtre fin avec intérieur en feuille d’or (250 $)

  • Chaise orientale en bois sculpté verni (900 $)

    PHOTO EXTRAITE DE LA BOUTIQUE EN LIGNE DE DENIS GAGNON

    Chaise orientale en bois sculpté verni (900 $)

  • Miroir en bois sculpté laqué (450 $)

    PHOTO EXTRAITE DE LA BOUTIQUE EN LIGNE DE DENIS GAGNON

    Miroir en bois sculpté laqué (450 $)

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les accessoires et le mobilier d’époque du Bazar Denis Gagnon — uniques, pour la plupart – s’affichent depuis peu dans l’atelier-boutique de la rue Saint-Paul Ouest, dans le Vieux-Montréal, et sur la boutique en ligne. Ces articles, dégotés auprès de brocanteurs et de particuliers, sont restaurés, parfois même refaçonnés pour y inclure la griffe du designer et les tissus qui ont contribué au succès de ses collections.

Consultez le site de Denis Gagnon