Quel plaisir que de dénicher de beaux luminaires, poignées ou crochets en métal sur le marché... Mais ne serait-il pas décuplé si l'on confectionnait soi-même ces objets destinés à son foyer? Des formations données par les Forges de Montréal permettent de mettre la main à l'acier et d'en devenir l'artisan.

Mis à jour le 1er oct. 2018
Sylvain Sarrazin LA PRESSE

Oui, il est possible d'appliquer au pied de la lettre le fameux proverbe «C'est en forgeant que l'on devient forgeron». Tout au long de l'année, les Forges de Montréal proposent diverses formations, de la confection de lames et couteaux à l'initiation complète aux arts du forgeage.

L'atelier «Introduction à la forge», qui s'étale sur deux journées complètes, fournit toutes les techniques de travail et les bases de sécurité pour être capable de créer, entre le marteau et l'enclume, des pièces en métal en tous genres.

Faire son propre fer

Encadré par des professionnels passionnés et chevronnés, l'apprenti est initié à l'entretien d'un feu de forge, au maniement des outils, aux postures et aux déplacements adéquats, avant que ne lui soient inculquées les techniques traditionnelles (refoulage, appointage, torsadage, soudure au feu, trempe... autant de concepts obscurs pour le néophyte qui seront démystifiés).

«Une fois les deux journées de formation terminées, la personne formée est autonome pour commencer à fabriquer elle-même ses pièces», assure le maître forgeron Mathieu Collette, directeur et fondateur des Forges de Montréal.

Pour ceux qui ne disposent pas de four à forge ni d'enclume chez eux (soit 99,9 % de la population), l'établissement loue des postes et permet à ceux qui ont suivi la formation de mettre en application leurs nouvelles compétences.

L'âme d'acier

Ainsi, quels objets destinés au foyer peut-on espérer concevoir de ses propres mains (ou plutôt: pinces et marteaux)? «Tout ce qui est en fer et que l'on retrouve dans une maison, répond Mathieu Collette. Porte-manteau, chandeliers, lampes, crochets, pentures, poignées, loquets, outils, bancs, tables, grilles...» Bref, une très vaste gamme qui n'aura pour limite que votre imagination (éventuellement bridée par votre niveau d'habileté!).

Un excellent moyen d'insuffler une âme artisanale à des pièces habituellement produites de façon industrielle.

À savoir

- Pas de préalables.

- Le calendrier des formations peut être consulté à l'adresse lesforgesdemontreal.org.

- On s'en doute, il va faire chaud durant la formation. Concernant les vêtements, éviter les fibres synthétiques (elles fondent!) et porter des fibres naturelles.

- Apporter son repas (pas de commerces à proximité) et une bouteille que l'on pourra remplir d'eau à volonté sur place.

- Tarif pour la formation d'introduction à la forge (deux jours complets): 600 $ + taxes.

- Location des postes de forge: 5 $/heure pour les membres, 15 $ pour les non-membres; formation d'initiation préalable obligatoire.

Photo Robert Skinner, La Presse

L'atelier «Introduction à la forge», qui s'étale sur deux journées complètes, fournit toutes les techniques de travail et les bases de sécurité pour être capable de créer, entre le marteau et l'enclume, des pièces en métal en tous genres.