Contemporain, champêtre ou bien même écolo, peu importe le style convoité, la déco haut de gamme est souvent faite sur mesure. Quand on délie les cordons de la bourse pour un coup de coeur, on ne veut surtout pas le retrouver dans tous les salons!

Laurie Richard LA PRESSE

Les produits de décoration de luxe sont généralement importés d'Europe ou faits ici. Ils évoquent la nature et jouent avec la lumière afin de créer des ambiances empreintes de richesse. Certains articles haut de gamme, offerts avec diverses options de personnalisation, font donc autant rêver les professionnels de la décoration que leurs clients.

Une série de papiers peints

La designer d'intérieur Josée Hivon, d'Arts décoratifs Josée Hivon, propose une série de papiers peints aux imprimés luxueux qui se détaillent à un prix plutôt «joyeux», blague-t-elle. Des tapisseries texturées imitent même les peaux d'animaux (crocodile, reptile, antilope...), les rendant irisées ou dorées, montre-t-elle, en boutique.

Mais le revêtement pour les murs dont raffole le plus la designer d'intérieur est cette tapisserie de Marburg Wallcoverings qui semble fabriquée en papier de soie savamment plié. On peut d'ailleurs soulever les replis de cet «origami». Ce n'est pas tout: certaines bandes sont décorées de poissons japonais. Trois différents panneaux imagés peuvent être intercalés entre les bandes uniformes pour créer une murale originale, du plancher au plafond. On paiera 600$ pour un rouleau double de tapisserie de base, ainsi que 300$ par panneau avec poisson (ou 800$ pour la murale complète).

Le luxe coûte cher, mais on peut aussi se l'offrir à petites doses. Pas besoin de tapisser tout un mur d'un extravagant papier pour obtenir un effet intéressant. L'intérieur d'un caisson peut, par exemple, suffire à enrichir un décor, suggère Mme Hivon.

On peut d'ailleurs employer d'autres matériaux, comme la céramique, pour ajouter de l'éclat à son intérieur. Côté céramique décorative, les métaux s'imposent, selon Mme Hivon. Les mosaïques de métal brossé, très solides, permettent de créer de puissants jeux de lumière dans des pièces destinées à un usage intensif. Pensons même à un garage de luxe. À environ 100$ le pied carré, les carreaux métallisés de Cerabord, notamment, peuvent être incorporés en petites quantités sur de plus larges surfaces.

Il est aussi possible de s'offrir un ornement raffiné tout en encourageant un artiste. Mme Hivon propose à ceux qui ont un budget «souple» d'acheter des toiles d'artiste plutôt que des reproductions pour garnir ses murs.

Tissus et meubles

Les images ne sont d'ailleurs pas que pour les murs. Chez Poliquin Décor, spécialisée dans la fabrication sur mesure, la décoratrice Sylvie Guay nous parle de la nouvelle collection québécoise de housses de couette Zenima qui arborent des photographies d'art géantes.

Ces couvre-lits sont «imprimés par sublimation», explique Normand Gauvin, président propriétaire du fabricant Les Textiles Gauvin, de Saint-Pamphile. «C'est comme un tatouage et ça permet de créer des couleurs très vives», indique-t-il. Fleurs géantes, rainette, vagues et autres scènes naturelles apparaissent sur les housses qui se vendent entre 600$ et 700$ chacune. Une collection pour enfant est aussi offerte.

Les tissus plus chers pour habiller les fenêtres sont également sertis de pierres et de touches de métal. D'un autre côté, les textiles ajourés permettent de créer des effets aériens, note Mme Guay.