L'ambiance d'un restaurant ajoute au plaisir de manger. Or, c'est dans un esprit de simplicité confortable que le designer montréalais Jean-Pierre Viau a conçu l'intérieur du restaurant Chic Alors!, rue Jean-Gauvin, à Cap-Rouge. Le défi du projet était de rester sobre tout en projetant une image chaleureuse, déclare celui qui signe aussi les décors des restaurants laurie raphaël et Toqué!

Mis à jour le 21 janv. 2010
Lise Fournier LE SOLEIL

«Je devais absolument naviguer dans les eaux contemporaines parce que ce restaurant pizzeria d'architecture moderne n'aurait pas supporté un style prétentieux ou, à l'opposé, le genre cabane à sucre, explique-t-il au téléphone. Fréquenté par des familles et des habitués, le Chic Alors! devait dégager une atmosphère à la fois décontractée, feutrée et chaleureuse», enchaîne le designer.

Conçu par l'architecte Guy Fillion, l'immeuble de trois étages d'allure contemporaine a été construit, l'été dernier, au coût de 2,3 millions $. Érigé à quelques pas seulement de son ancienne adresse, le restaurant largement vitré est un édifice écoénergétique. Le propriétaire, Hugues Philippin, diplômé en génie mécanique, y tenait. C'est pourquoi il a personnellement veillé à l'installation d'équipements qui récupèrent et économisent l'énergie. Par exemple, les murs vitrés sont munis de verres énergétiques chauffants. Et leurs stores programmables montent et descendent en fonction de la luminosité. De plus, un système permet de récupérer la chaleur des hottes et du lave-vaisselle pour chauffer l'ensemble de la bâtisse. Du côté sanitaire, les salles d'eau sont équipées de toilettes japonaises Toto à faible débit et d'une nouvelle technologie de séchoirs à mains presque insonore et peu énergivore.

Du haut de gamme

Pour l'ameublement, Jean-Pierre Viau a privilégié des matériaux de qualité. Ainsi, les tables sont en teck et les chaises coquilles en provenance d'Italie sont composées de polymère recyclable et de cuir. Mais le coup de coeur du proprio va décidément aux deux bars en forme de L. De teinte miel foncé, ils constituent des zones d'intimité à l'étage et au rez-de-chaussée. Mais au deuxième, le bar sert aussi de division entre les salles à manger, dont l'une peut servir de salon multimédia pour les réunions. Un projecteur et un écran y ont été ajoutés

Dans l'ensemble des espaces, le designer a joué avec les teintes de crème, de vert tendre et de gris auxquelles se superpose la chaude couleur du teck. Et, petite note de fantaisie, une large suspension en bois rose vif a été garnie de tiges blanches en folie et de petits flacons jaunes, alors qu'à côté se dressent trois vases à plantes de couleur orange. Quant à l'éclairage, on retrouve partout ou presque des globes de verre transparents qui contribuent particulièrement bien à l'ambiance pizzeria.

M. Philippin avoue que tout le projet a exigé trois ans de réflexion. «Nous devions rencontrer des exigences très pointues de la Ville, dit-il. Ce qui a d'ailleurs déterminé le choix de construire le restaurant en hauteur.» Aujourd'hui, le propriétaire se dit satisfait du produit fini parce que sa clientèle l'est aussi.