Mignonne come tout, elle atteint une cinquantaine de centimètres, produit des fleurs à profusion du début de l'été jusqu'à l'automne, et n'est pas sujette aux maladies. La nouvelle rudbeckie s'appelle «Tiger Eye Gold».

Pierre Gingras
Pierre Gingras LA PRESSE

Mignonne come tout, elle atteint une cinquantaine de centimètres, produit des fleurs à profusion du début de l'été jusqu'à l'automne, et n'est pas sujette aux maladies. La nouvelle rudbeckie s'appelle «Tiger Eye Gold».

Voici donc une annuelle généreuse qui, par surcroît, exige peu de soin mais une position ensoleillée. Ses fleurs jaunes au coeur noir ne sont pas sans rappeler celles de notre rudbeckie sauvage. Chaque plant est compact et s'étend sur environ 60 cm de largeur. Si vous en plantez plusieurs comme je l'ai fait l'an dernier, vous aurez une platebande vivement colorée durant tout l'été ou presque.

De toutes les annuelles que j'ai testées la saison dernière, elle a été ma favorite. Mais en plus de sa beauté, elle n'a pas souffert de maladie, notamment l'oïdium (ou blanc) et cela malgré le temps très humide que nous avons connu.

À vrai dire, je n'ai pas été surpris d'apprendre en fin d'été que «Tiger Eye Gold» avait été choisie pour faire partie du groupe des Exceptionnelles 2009. C'est donc dire que la plante devrait être offerte un peu partout au Québec, notamment dans les magasins Botanix, Jardins Passion et Plus Vert. D'ailleurs pour la première fois, dans ces centres de jardin, le coin des Exceptionnelles devrait être illustré par une grande affiche.

Lancé en 2006 en collaboration avec le jardin Daniel A.Seguin de Saint-Hyacinthe, le programme des Exceptionnelles est unique en Amérique du Nord, rappelons-le, parce que le choix des plantes est d'abord fait par le grand public. Cette année, 2500 visiteurs du jardin ont participé à la sélection en installant plus de 10 000 drapeaux auprès des plantes qui leur plaisaient. Un comité d'experts procède à la sélection définitive parmi les plantes classées dans les 30 premières en s'arrêtant notamment sur celles qui peuvent être produites facilement sur une grande échelle.

Les huit Exceptionnelles 2009 ont donc été choisies parmi 240 nouveautés en fonction de leur beauté, évidemment, mais aussi pour leur résistance à la sécheresse ou encore à la maladie, ce qui se traduit par une économie d'eau et de pesticides.

Une graminée panachée

La rudbeckie «Tiger Eye Gold» s'est classée quatrième lors du dépouillement des bulletins de vote. Toutefois la grande vedette des Exceptionnelles est le nouveau Pennisetum setaceum «Fireworks», un très proche cousin du Pennisetum setaceum «Rubrum», probablement la graminée annuelle la plus utilisée chez nous en raison de son feuillage pourpre et de ses beaux plumeaux.

Si l'allure générale de la plante ressemble à s'y méprendre à Pennisetum «Rubrum», elle s'en différencie par ses jolies feuilles panachées, des bandes verticales de couleur blanche, rose ou pourpre. Le hic, du moins chez moi, c'est que l'an dernier à peine 25 % des plants étaient effectivement colorés. Mais les nouvelles lignées mise en marché cette saison sont magnifiques comme j'ai pu le constater. Toutes uniformément panachées, elles sont maintenant à la hauteur des attentes et conformes aux photos promotionnelles.

«Fireworks» atteint autour de 90 cm, exige le plein soleil et occupe à maturité un espace d'au moins 50 cm de diamètre. Il pousse facilement en platebande mais aussi en contenant. Malheureusement comme c'est aussi le cas du «Rubrum», le nouveau «Fireworks» devrait être assez coûteux , autour de 10 $ à 15 $ le plant, selon sa taille. Ses plumeaux sont rouges mais passent ensuite au doré.

Lantana prolifique

Pour sa part, le lantana « Luscious Citrus Blend » a été sélectionné en raison de l'abondance et du coloris de ses petites ombelles composées de nombreuses fleurs de couleur vive rouge, jaune et orange. Une beauté ! En plus, elles diffusent un léger et agréable parfum qui attire les insectes notamment les papillons. Arbuste ligneux, le lantana exige toutefois de la chaleur et une position bien ensoleillée pour une floraison maximale qui devrait durer jusqu'au gel. Comme celui des autres lantanas, son feuillage émet aussi des effluves quand il est froissé mais l'odeur n'est pas toujours appréciée.

La plante, qui convient aussi à la culture en contenant, résiste bien à la sécheresse une fois établie. Selon les données du producteur américain, « Luscious Citrus Blend » peut atteindre une hauteur de 60 à 90 cm dans des conditions de chaleur et d'ensoleillement idéales. Mais ici au Québec, en raison de nos étés plutôt courts, il ne dépasserait guère les 50 cm. C'est à voir.

Plumeaux rouge vif

La célosie plumosa « China Town » s'est classée au deuxième rang parmi les plantes préférées des visiteurs du jardin de Saint-Hyacinthe. Cultivar obtenu en Europe de l'Est, il figure parmi les vedettes Fleuroselect, le pendant nord-américain de la All-America Selections. « China Town » nous offre un plumeau rouge vif très brillant qui fait un contraste remarquable avec son feuillage pourpre. La floraison persiste jusqu'au premier gel. Le nouvel hybride exige une situation ensoleillée et devrait atteindre autour de 40 cm.

Coléus, sauge et impatiente

On compte des centaines de variétés de coléus qui finissent tous par se ressembler, à mon avis. Mais manifestement, le nouveau « Henna » a séduit car il s'est classé au troisième rang des plantes en compétition. Il se distingue par son feuillage vert tendre en surface avec des tons de bronze, mais pourpre en dessous, et par ses feuilles très dentelées. Son feuillage reste dense en tout temps parce que la floraison est très limitée. Il atteint environ 70 cm et pousse au soleil comme à l'ombre.

Par ailleurs, la nouvelle sauge « Deep Blue » de la série Cathedral a été choisie pour ses fleurs bleues qui sont beaucoup plus grosses que chez ses cousines. Les embranchements de fleurs sont nombreux et solides, la floraison est soutenue et abondante.

L'impatiente « Icy Blue » de la-série Celebrette se distingue par ses fleurs bleu pâle très grandes, qui atteignent 7 cm de diamètre, et son feuillage vert foncé. Elle peut pousser à l'ombre, mais on conseille plutôt de l'installer dans un endroit exposé au soleil matinal et à l'ombre le reste de la journée pour obtenir un rendement maximal. Sa floraison est continue et elle exige des arrosages fréquents. Sa hauteur est de 50 cm.

Vedette immortelle

Quant à notre dernière vedette sur le podium, Bracteantha « Strawburst Yellow », elle est l'une de mes préférées, car j'ai toujours eu un penchant pour les immortelles. Ses fleurs abondantes sont volumineuses, jaune très vif. La floraison est continuelle. Il est toutefois conseillé d'éliminer les vieilles fleurs. En dépit de son effervescence, le plant est solide et n'a pas tendance à tomber. « Strawdust Yellow» est peu sujet aux maladies, même par temps humide et produit mieux en plein soleil mais pousse aussi volontiers à la mi-ombre. Il atteint une trentaine de centimètres.

Photo Alain Roberge, La Presse

La rudbeckie «Tiger Eye Gold» dans mon jardin, le 7 octobre dernier.