Source ID:537748; App Source:cedromItem

Les cinq règles d'or de la cuisine d'été

Ne pas couvrir sa cuisine est moins onéreux,... (Photo fournie par Vertsaillant)

Agrandir

Ne pas couvrir sa cuisine est moins onéreux, certes, mais ce serait aussi l'exposer aux caprices météorologiques.

Photo fournie par Vertsaillant

Après de longs mois à mitonner des soupes entre quatre murs, vous voilà subitement saisi d'une irrépressible envie: celle d'aménager une cuisine extérieure. Avant de vous lancer, voici cinq conseils d'un pro pour installer vos fourneaux avec brio, sur votre terrasse ou dans votre cour.

Un toit

Avec ou sans toit? Il s'agit de la première question que l'on se posera. Ne pas couvrir sa cuisine est moins onéreux, certes, mais ce serait aussi l'exposer aux caprices météorologiques. Des compromis sont possibles. «On peut opter pour un toit semi-ouvert, suffisamment ajouré pour permettre à la lumière de passer, tout en couvrant la structure de cuisson», propose Lionel Gauthier, paysagiste et propriétaire de l'entreprise Vertsaillant.

Autour de la cuisson

Comme dans tout projet de construction, la planification est essentielle pour la réussite de la cuisine et sa fonctionnalité. «Avant tout, la zone de cuisson va être l'élément principal, qu'il s'agisse d'un barbecue, d'un foyer à pain ou d'un four à pizza. On pourra ensuite travailler autour», insiste M. Gauthier.

Il faudra ainsi songer à l'emplacement d'un plan de travail, facile d'accès, et des rangements.

Aussi: si la zone de cuisson est placée trop proche des invités ou des fenêtres de la maison, la fumée pourrait s'avérer nuisible. Mais, si elle est installée trop loin, le cuisinier sera contraint à d'incessants allers-retours.

Matériaux durables

Le choix des matériaux ne doit pas être pris à la légère, ne serait-ce que pour obtenir les effets esthétiques désirés. Et du choix, il n'en manque pas: bois, acier, pierre, briques, ardoise, etc. Mais au-delà de la question visuelle, il ne faut pas perdre de vue que votre aménagement sera soumis au passage du temps et des intempéries. «La pierre est plus facile à agencer et sera plus durable. Le bois nécessite de l'entretien, il faut le vernir et le protéger régulièrement», indique M. Gauthier.

En ce qui concerne le comptoir, il signale également que le béton constitue un bon choix.

Accès multiples

Au moins deux éléments s'avéreront fort utiles pour des raisons pratiques: l'accès à l'électricité et à une prise d'eau. Si le premier peut se régler au moyen d'une rallonge à partir du réseau de la maison, le second peut être plus délicat à installer. Si la plomberie ne fait pas partie de vos talents, mieux vaut faire appel à un professionnel. «Une prise d'eau froide suffira», précise M. Gauthier.

En cas de pépin

Barbecue, foyer, électricité... il ne faut pas négliger les aspects relatifs à la sécurité. Certains constructeurs de cuisines extérieures recommandent de garder un extincteur à proximité ainsi qu'une trousse de premiers soins.

Si vous acheminez le réseau électrique à l'extérieur, prenez garde à le protéger de l'humidité et des averses.

Enfin, Lionel Gauthier vous invite à prêter attention aux électroménagers, au cas où vous souhaiteriez équiper votre îlot d'un frigo ou d'un congélateur (très pratique pour les glaçons): il faudra s'orienter vers certains modèles qui sont prévus pour être utilisés à l'extérieur, à l'étanchéité renforcée.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer