Cultiver les plantes d’intérieur est l’une des tendances de l’heure. Chaque mois, nous mettons en lumière une plante qui donnera du style à votre décor.

Valérie Simard Valérie Simard
La Presse

Qui ne connaît pas la Monstera deliciosa ? Avec ses grandes feuilles perforées, celle qui est aussi connue sur le nom de faux philodendron a été l’une des premières à inonder nos fils Instagram avant d’être reprise dans bon nombre d’illustrations et accessoires déco. Si la deliciosa est la plus connue, ce n’est pas la seule Monstera à séduire l’œil. Plus rares, les Monstera adansonii (surnommée « fromage suisse »), albovariegata et « Thai constellation » font aussi l’envie de plusieurs amateurs de plantes.

« Les gens aiment la Monstera deliciosa pour ses grosses feuilles, son look tropical et ses variations dans la feuille, affirme Laurie Anne Perron, fondatrice de Jungle fleur à Montréal. C’est l’une des belles grosses plantes qui ne demandent pas de soleil direct. Et elle est assez facile d’entretien. » Plus rares, les Monstera variegata (panachées), avec leurs feuilles vert et blanc, font l’objet d’une quête de la part de plusieurs passionnés. « Ces plantes-là ne viennent jamais de graines, mais sont produites en laboratoire. C’est pourquoi elles sont plus rares et plus chères », explique Kevin Lari, propriétaire de Rium.ca, un site spécialisé dans la vente de plantes rares. « Leur entretien est un peu plus difficile, car elles sont plus fragiles en raison des parties blanches des feuilles, qui ne contiennent pas de chlorophylle, et donc ne produisent pas de photosynthèse et d’énergie pour la plante. »

Le « projet Monique »

Pur bonheur, en mars dernier, Laurie Anne Perron et sa collègue sont tombées sur une Monstera variegata en déballant une commande de Monstera deliciosa. La plante a été baptisée Monique et sa croissance est documentée sur leur blogue.

https://www.junglefleur.com/fr/billet/le-projet-monique

PHOTO FOURNIE PAR JUNGLE FLEUR

Monique, la Monstera Variegata bien spéciale de Jungle fleur.

• Exposition : Une bonne luminosité, mais pas de soleil direct.

• Arrosage : Au plus une fois par semaine. Laisser sécher entre les arrosages. Vaporiser fréquemment pour lui offrir l’humidité de son milieu naturel.

• Rempotage : En règle générale, une fois par année. On peut également la diviser lorsque le plant devient trop fourni. Utiliser un terreau et un pot qui permettent un bon drainage.

• Attention ! : « L’erreur la plus fréquente est que les gens arrosent trop leur plante, remarque Laurie Anne Perron. Pour celle-ci, c’est dur à rattraper. » Aussi, les Monstera sont toxiques pour les humains et les animaux.

• Où les trouver ? : On retrouve les Monstera deliciosa chez plusieurs détaillants de plantes. La Monstera adansonii est moins courante. Sa disponibilité varie selon les arrivages. Encore plus rares, les Monstera variegata sont parfois offertes chez quelques détaillants spécialisés comme Rium.ca, Brugmansia-Québec et Flora Exotica.

• Le saviez-vous ? : Les feuilles des jeunes spécimens de Monstera ne sont pas perforées. Les trous apparaissent lorsque la plante gagne en maturité.