Avouons-le tout haut (ou tout bas pour ceux qui estiment s’y retrouver dans leur chaos), que tout semble plus clair et plus efficace quand chaque chose est à sa place. L’objectif de tout bien ordonner est-il réaliste ? Ça ne fait aucun doute, selon les pros du rangement qui souhaitent contribuer à notre mieux-être en nous indiquant la voie vers la rédemption.

Isabelle Morin
Isabelle Morin La Presse

La méthode The Home Edit

Déménager est l’occasion de repartir à neuf dans l’aménagement de son espace de vie. Qu’un changement de logis en soit le prétexte ou pas, vient un temps où un ménage s’impose pour désencombrer l’espace et mieux gérer la vie quotidienne. Chacune avec ses méthodes, les spécialistes du rangement nous prêtent main-forte dans ce processus avec leurs ruses anti-bordel et leurs arguments motivants.

Dans la foulée du phénomène Marie Kondô, deux nouvelles têtes d’affiche s’imposent sur Netflix. N’allez pas voir de similitudes entre ces gourous de l’ordre, toutefois. Clea Shearer et Joanna Telpin, les Américaines à la tête de l’entreprise The Home Edit, partent d’une prémisse opposée à celle de la célèbre méthode Kondô en abordant le sujet de façon moins minimaliste.

PHOTO FOURNIE PAR THE HOME EDIT

Joanna Telpin et Clea Shearer, les entrepreneures à la tête de The Home Edit

L’approche est séduisante. The Home Edit se déploie sur les réseaux sociaux, le petit écran et des ouvrages homonymes. Son livre, The Home Edit Life, figure parmi les meilleures ventes du New York Times. Les partenaires d’affaires y racontent avec humour des bribes de vie, leur amitié et leurs névroses. Votre coupe est pleine ? Rangez les gobelets des enfants pour faire place à vos coupes de champagne. Et pop ! La vie est ainsi plus légère et mieux structurée en sus.

Entre deux astuces de rangement, appliquées au garde-manger, aux accessoires pour chien ou au matériel de bricolage, l’équipe nous ouvre les tiroirs et les placards de ses célèbres clients (Reese Whiterspoon, Mandy Moore, Khloé Kardashian, pour n’en nommer que trois), semblables à nous dans leur désir de rangement, à quelques dizaines de paires de chaussures près.

« Laissez à la porte toute forme de culpabilité », clament les deux spécialistes du rangement : il est normal d’accumuler des objets et de vouloir s’en débarrasser ensuite. « Placez la barre le plus bas possible afin de ressentir en permanence un profond sentiment de réussite », ajoutent-elles encore. Cette devise du moindre effort ne saute pas aux yeux, disons-le, à la vue de leurs aménagements empreints d’esthétisme et de rigueur.

PHOTO CLEA SHEARER, FOURNIE PAR THE HOME EDIT

Les aménagements signés The Home Edit sont empreints d’esthétisme et de rigueur.

L’approche en quelques points

• Votre maison devrait contenir trois types d’objets : ceux qui vous plaisent, ceux dont vous avez besoin (1 % de ceux que vous croyez probablement nécessaires) et ceux qui ont une valeur sentimentale.

• On confond souvent minimalisme — le fait de vivre avec peu de choses — et organisation, qui consiste à trier de manière efficace. Clea et Joanna, décrites comme « les pros de l’organisation qui vous permettent de garder plus de choses », prônent des solutions de rangement adaptées à nos modes de vie, à notre personnalité et à nos contraintes, plutôt que de nous inciter à tout jeter ou donner.

• Leur règle d’or est celle des 80/20. Chaque espace et chaque tiroir ne devrait jamais être rempli à plus de 80 %, la partie restante étant nécessaire pour « respirer ».

• Les 360 degrés : analysez vos priorités et ce qui vous motive à vouloir organiser un espace (pourquoi et pour qui le faites-vous ?). Vous rappeler vos objectifs vous aidera à vous engager dans un processus d’entretien. Déterminez raisonnablement ce à quoi vous pouvez vous attendre de votre entourage. « Il n’y a rien de mal à demander aux membres de votre famille des tâches simples comme de remettre les choses à leur place. »

• Regroupez, regroupez et regroupez encore vos objets dans des paniers, des boîtes et d’autres beaux contenants, selon ce qui vous semble logique pour vos besoins et votre style de vie.

Consultez le site de The Home Edit (en anglais)
Chaque chose à sa place : The Home Edit

Chaque chose à sa place : The Home Edit

Flammarion Québec

256 pages

Bien ranger, ça s’apprend

PHOTO SYLVIE LI, FOURNIE PAR KO ÉDITIONS

L’organisatrice professionnelle Danielle Carignan

Passer de l’encombrement à l’art de vivre avec l’essentiel brasse des émotions, prend du temps et du courage, mais l’exercice est amusant, et peut même susciter la dépendance, soutient Danielle Carignan qui chérit, de ses souvenirs d’enfance, les moments passés à ranger le sous-sol en famille. Sans garantir que le désordre ne sera plus dans nos vies, l’organisatrice d’espace nous fait une promesse : nous acquerrons un sens critique à l’égard des objets qui nous entourent et l’envie de les remettre à leur place.

Comment bien agir pour mieux s’organiser ? D’abord, sachez que le tri et l’organisation sont comme toute chose : ça s’apprend (avis aux enfants). L’art de vivre avec l’essentiel se développe au fur et à mesure que la « purge » prend forme. Pour faire de l’ordre dans sa maison, l’équation est la suivante : désencombrer + ordonner en trouvant une place pour chaque chose.

Dans Une maison organisée ? Oui, je le veux !, Danielle Carignan expose son savoir-faire et sa technique par l’entremise d’un personnage fictif, Béatrice, qui passe la maison au peigne fin, une pièce à la fois. Cela permet de présenter différentes mises en situation dans lesquelles on se reconnaît aisément, même si les dialogues encombrent les propos. On retient toutefois, au bout du compte, plusieurs trucs intéressants.

PHOTO SYLVIE LI, FOURNIE PAR KO ÉDITIONS

Selon Danielle Carignan, pour faire de l’ordre dans sa maison, l’équation est la suivante : désencombrer + ordonner en trouvant une place pour chaque chose.

L’art de désencombrer, selon Danielle Carignan

• Réunissez au même endroit les objets d’une même catégorie. Prenez-les un à un : l’aimez-vous, l’achèteriez-vous encore ? « L’important est de se débarrasser de son trop-plein », souligne Danielle Carignan, en suggérant de commencer par ce qui nous irrite.

• Équipez-vous du matériel nécessaire (boîtes transparentes, étiquettes, crayons…) avant d’amorcer le processus. Vous en serez plus efficace. Réservez des blocs de quatre ou six heures pour passer à l’action. « Évitez de prendre de trop grosses bouchées à la fois et assurez-vous d’avoir terminé ce que vous avez entrepris. Il n’y a rien de plus décourageant que de faire face à un bordel plus grand après avoir entrepris la démarche. »

• Regroupez vos objets par catégorie et trouvez-leur une place logique. Rendez-les accessibles, en les mettant, si nécessaire, à la hauteur des yeux, dans une boîte transparente et bien étiquetée.

• Place à la discipline ! « Il n’y a pas de miracle : il faut faire ! Rangez vos affaires au bon endroit au fur et à mesure, pour que le désordre ne puisse pas s’accumuler », indique l’organisatrice. Appliquez la règle de la minute en faisant immédiatement tout ce qui se fait dans ce laps de temps (le lit ou mettre les vêtements au panier de lavage, par exemple).

• Développez une routine d’élagage. « Désencombrer chaque saison est une façon de prendre de bons plis. Il ne reste alors que du peaufinage à faire. Le désencombrement se fait aussi par couches successives. Chaque fois, on coupe un attachement émotif avec certains objets dont il est plus facile de se délester. »

• Adoptez de nouvelles habitudes de consommation. « Quand on prend conscience de toutes les choses qu’on a achetées en trop, observe Danielle Carignan, il y a moins de choses qui entrent dans la maison et on fait plus attention à ce qu’on achète. »

Consultez le site de Danielle Carignan
Une maison organisée ? Oui, je le veux !

Une maison organisée ? Oui, je le veux !

KO Éditions

224 pages