(Lille) Au total 254 candidats à l’exil vers l’Angleterre, en déroute dans la Manche ces quatre derniers jours, ont été secourus, a indiqué la préfecture maritime de la Manche (nord de la France), signe que les départs se multiplient.

Publié le 18 août
Agence France-Presse

Sur les sept premiers mois de l’année, 533 tentatives de traversée en bateau vers l’Angleterre, impliquant 18 763 migrants, ont été recensées, en hausse de plus de 50 % par rapport à la même période en 2021, année déjà record, où 12 100 personnes avaient été comptabilisées, selon la même source.

Le 14 août, un patrouilleur de la marine nationale a secouru 63 naufragés. La nuit suivante, c’est un patrouilleur des garde-côtes des douanes françaises qui a secouru 40 personnes.

Le 16 août au soir, un canot de la Société nationale de sauvetage en mer de Dunkerque a été mobilisé pour ramener à terre 50 passagers d’une embarcation clandestine en déroute.

Et dans la nuit du 16 au 17, un patrouilleur de la Marine nationale a porté secours à 62 personnes, tandis qu’un remorqueur de sauvetage en a récupéré 39 autres.

Selon des chiffres britanniques publiés dimanche, le nombre de migrants traversant illégalement la Manche vers l’Angleterre depuis le début de l’année aurait dépassé même 20 000, s’orientant vers un nouveau record malgré les plans successifs du gouvernement britannique pour tenter d’y mettre fin.

Les traversées clandestines périlleuses de la Manche, une des voies maritimes les plus fréquentées au monde, sont devenues une source régulière de tensions entre Paris et Londres, notamment depuis le Brexit.

Londres a conclu un accord très controversé avec le Rwanda pour envoyer dans ce pays d’Afrique de l’Est les demandeurs d’asile arrivés illégalement sur le sol britannique.

Bien qu’aucune de ces expulsions n’ait encore eu lieu – un premier vol prévu en juin a été annulé après une décision de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) –, les candidats à la succession du premier ministre Boris Johnson, Rishi Sunak et Liz Truss, ont tous deux promis de poursuivre cette politique.