(Erevan) Une explosion d’origine indéterminée a fait dimanche au moins trois morts et des dizaines de blessés dans une zone commerciale à Erevan, la capitale de l’Arménie, ont annoncé les autorités de ce pays du Caucase.

Mis à jour le 14 août
Agence France-Presse

« D’après les données préliminaires, une explosion s’est produite qui a déclenché un incendie », a déclaré le ministère des Situations d’urgence dans un communiqué, faisant état de trois morts et d’une quarantaine de personnes toujours hospitalisées.

Le ministère a en outre publié les noms de 25 personnes dont les proches étaient sans nouvelles, estimant qu’elles pourraient être prises au piège des décombres d’un bâtiment qui s’est effondré.

L’origine de l’explosion, qui s’est produite en début d’après-midi sur le marché de gros de Surmalu, n’était pas connue dans l’immédiat. Ce lieu est traditionnellement très fréquenté le dimanche.

Certains médias, citant des témoins, ont rapporté que l’explosion était survenue dans un lieu où étaient entreposés des feux d’artifice, mais les autorités n’avaient pas encore fait de déclaration à ce sujet.

Des vidéos et photos circulant sur les réseaux sociaux montraient une épaisse colonne de fumée noire s’élever dans le ciel. Sur une vidéo, on pouvait entendre plusieurs détonations se succéder, comme un crépitement.

La déflagration a provoqué l’effondrement d’un bâtiment et des secouristes déblayaient les décombres avec des pelleteuses pour tenter de retrouver des survivants, a constaté une journaliste de l’AFP.

Dix rescapés ont été extirpés des ruines par les secouristes, ainsi qu’un corps, a indiqué le ministère des situations d’urgence.

De nombreux volontaires étaient également présents, s’échinant à déplacer à la main des amas de blocs de béton et de barres métalliques tordues.

Non loin, des pompiers équipés de lances à eau, certains perchés sur des échelles, arrosaient abondamment les ruines fumantes d’un immeuble à la façade noircie par les flammes.

Selon le ministère des Situations d’urgence, quelque 200 pompiers et secouristes ont été déployés sur les lieux de l’explosion, ainsi que plusieurs camions et engins de chantier.

Fausse alerte à la bombe

Cette explosion endeuille un pays qui traverse une période difficile.

Petit pays du Caucase d’environ trois millions d’habitants, l’Arménie a en effet encore du mal à se remettre d’une guerre qui l’a opposée en 2020 à l’Azerbaïdjan voisin, qui s’est soldée par une lourde défaite et une crise politique majeure.

Signe de la nervosité ambiante, peu après l’explosion sur le marché de Surmalu, le métro d’Erevan a été évacué en raison d’une alerte à la bombe, ont indiqué les autorités, précisant qu’aucun engin explosif n’avait finalement été trouvé.

L’ambassade de Russie, pays voisin de l’Arménie, a par ailleurs indiqué qu’elle cherchait à établir si des Russes figuraient parmi les victimes.

« Nous exprimons nos sincères condoléances aux familles et aux proches de ceux qui sont morts dans l’explosion », a-t-elle déclaré dans un communiqué.