(Washington) La Chine, qui vient de publiquement apporter son soutien aux « préoccupations raisonnables » de Moscou, doit utiliser son « influence » sur la Russie pour la dissuader d’attaquer l’Ukraine, a déclaré jeudi la numéro 3 de la diplomatie américaine, Victoria Nuland.

Publié le 27 janvier
Agence France-Presse

« Nous appelons Pékin à utiliser son influence sur Moscou pour les pousser à la diplomatie, car s’il y a un conflit en Ukraine, ce n’est pas bon pour la Chine non plus », a-t-elle estimé devant la presse. « Il y aurait un impact important sur l’économie mondiale » et « sur le secteur énergétique », a-t-elle ajouté.