(Paris) La France a franchi samedi, jour de Noël, la barre des 100 000 nouveaux cas de COVID-19 en 24 heures, du jamais vu, alors que le gouvernement doit réévaluer la situation lundi.  

Publié le 25 déc. 2021
Agence France-Presse

Avec 104 611 nouveaux cas en 24 h, le pays a atteint un seuil inédit depuis le début de l’épidémie en mars 2020, selon les chiffres publiés samedi soir par l’agence Santé publique France. La barre des 50 000 avait été passée le 4 décembre et ce chiffre a donc doublé en trois semaines, selon les données de l’agence sanitaire.

Devant la prolifération du variant Omicron, l’exécutif se mobilise. Le président Emmanuel Macron tiendra lundi par visioconférence un Conseil de défense sanitaire à 16 h, une heure avant le Conseil des ministres qui doit adopter le projet de loi instaurant le passeport vaccinal.

À quelques jours du Nouvel An, le gouvernement va-t-il annoncer des restrictions plus fortes ou choisira-t-il le statu quo ?

Certaines mesures sont déjà prises localement, comme en Savoie. Un arrêté préfectoral proroge des mesures en vigueur depuis le 30 novembre, imposant le port du masque aux personnes de 11 ans et plus, y compris en extérieur, dans les lieux rassemblant plus de 10 personnes, comme les marchés, les salles de spectacle, etc.

Le port du masque est également obligatoire pour les 11 ans et plus de 9 h à minuit dans les communes de Chambéry, Aix-les-Bains et Albertville et les communes des stations de ski (comme Tignes ou La Plagne).

Le nombre de décès depuis le début de l’épidémie atteint 122 546, soit 84 de plus que la veille (169 vendredi).

Enfin, depuis le début de la campagne de vaccination en France, 52 712 462 de personnes ont reçu au moins une injection (soit 78,2 % de la population totale) et 51 606 171  personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 76,5 % de la population totale).

Et depuis le début de la campagne de rappel, 21 947 185 personnes ont reçu une dose supplémentaire.