(Los Llanos de Aridane) Quelque 33 000 habitants de plusieurs communes de l’île espagnole de La Palma, dans l’archipel des Canaries, se sont confinées lundi pendant quelques heures en raison des gaz toxiques émanant du volcan Cumbre Vieja, entré en éruption il y a près de trois mois.

Publié le 13 déc. 2021
Agence France-Presse

En début d’après-midi, peu avant 14 h (heure locale des Canaries), l’ordre de confinement a été levé par les autorités locales « devant l’amélioration de la qualité de l’air ».

Le gouvernement régional de l’archipel avait ordonné le matin « le confinement de la population (dans les communes) de Los Llanos de Aridane, El Paso et Tazacorte en raison d’une qualité de l’air extrêmement défavorable à cause du dioxyde de soufre » émis par le volcan, avait-il indiqué dans un communiqué.

Environ 33 000 personnes résident dans ces trois communes, soit 38 % de la population totale de l’île de La Palma, selon les chiffres de l’Institut national des statistiques espagnol (INE).

« Fermez les portes, les fenêtres, les volets et (empêchez) toute entrée d’air venant de l’extérieur. Confinez-vous, si possible, dans les pièces situées le plus à l’intérieur » de l’habitation, conseillait ainsi le gouvernement régional, qui préconisait « pour plus de sécurité, de placer du scotch à la jointure des portes et des fenêtres ».

« Si vous vous trouvez à l’extérieur, soyez conscient qu’une voiture n’est pas un endroit sûr et confinez-vous dans le premier bâtiment que vous trouverez », ajoutaient encore les autorités.

L’éruption du volcan Cumbre Vieja, qui a débuté le 19 septembre, est la première depuis 50 ans sur cette petite île située dans l’océan Atlantique. Elle n’a pas fait de victime, mais a provoqué d’énormes dégâts et l’évacuation au total de plus de 7000 personnes qui ont, pour certaines, tout perdu sous les coulées de lave.

C’est la plus longue éruption que l’île ait connue et la troisième en un siècle, après celles du volcan San Juan en 1949 et du Teneguia en 1971.