(Moscou) La Russie a enregistré dimanche un record de contaminations au coronavirus ces dernières 24 heures pour le quatrième jour consécutif, signe d’une épidémie en pleine explosion sur fond de vaccination poussive et de restriction limitées.

Agence France-Presse

Selon le décompte officiel du gouvernement, 34 303 contaminations ont été recensées en 24 heures, un record depuis le début de la pandémie, et 997 morts.

La veille, le pays avait passé pour la première fois la barre symbolique du millier de morts quotidiens dus à la COVID-19 avec 1002 décès. La Russie est le pays le plus durement touché en Europe par le coronavirus.

Cette flambée intervient alors que 32 % seulement des Russes sont pleinement vaccinés, selon les données officielles, sur fond de méfiance de la population envers les vaccins.

Le virus se répand également alors que les restrictions sanitaires gouvernementales sont très limitées, même si plusieurs régions ont réintroduit l’obligation de présenter des codes QR pour accéder à des lieux publics.

Le Kremlin, soucieux de préserver l’économie, s’est refusé à tout confinement à l’échelle nationale, tout en jugeant « inadmissible » le faible taux de vaccination de la population.

La propagation du virus est aussi facilitée par le faible respect des gestes barrières.

Depuis le début de la pandémie, le gouvernement comptabilise officiellement 223 312 décès, le chiffre le plus élevé en Europe. L’institut des statistiques Rosstat, qui a une définition plus large des morts liées au coronavirus, fait lui état de plus de 400 000 décès.