(Athènes) Une tempête s’est abattue dimanche sur l’île grecque d’Eubée, provoquant des inondations et coupant des routes, quelques semaines après des incendies qui ont ravagé le nord de l’île.

Agence France-Presse

La tempête, baptisée Athena par les services grecs de météorologie, a provoqué des « dommages très importants » au réseau routier près des villages côtiers d’Agia Anna et de Psaropouli, a affirmé un responsable local, cité par la télévision d’État ERT.

« Des dizaines de maisons ont été inondées […], des torrents sont sortis de leurs lits alors que les précipitations n’ont duré que quelques heures. C’est un signe qu’un très rude hiver nous attend », a déclaré George Kelaiditis.

PHOTO THODORIS NIKOLAOU, ASSOCIATED PRESS

Des incendies de forêt ont ravagé en juillet et en août les îles d’Eubée et de Rhodes, ainsi que la région d’Athènes et le Péloponnèse.

Au total, du 29 juillet au 12 août, 100 874 hectares de pinèdes, forêts et oliveraies sont partis en fumée en Grèce, selon les calculs effectués par l’AFP à partir des données du Système européen d’information sur les incendies de forêt (EFFIS).

Trois personnes ont perdu la vie.

La Grèce, pourtant habituée aux fortes chaleurs l’été, a été frappée par la pire canicule en trois décennies.