(Moscou) Le gendarme de l’internet russe Roskomnadzor a annoncé mercredi vouloir le blocage des comptes sur les réseaux sociaux liés à l’opposant emprisonné Alexeï Navalny, dont plusieurs dizaines de site ont déjà été bloqués cette semaine.

Agence France-Presse

Dans un message transmis à l’AFP, Roskomnadzor a indiqué que les comptes des « organisations extrémistes » d’Alexeï Navalny, ainsi que ceux de ses antennes régionales à travers la Russie, devaient être bloqués.

PHOTO ANTON VAGANOV, ARCHIVES REUTERS

Un ouvrier recouvre de peinture une murale représentant l'opposant russe emprisonné Alexeï Navalny à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 28 avril 2021. La légende en russe signifie : « Le héros du nouvel âge ».

L’organisme affirme que ces comptes contiennent des « appels à mener des activités extrémistes et des troubles de masse », et des appels à soutenir financièrement les organisations de l’opposant.

49 sites déjà bloqués

Lundi, Roskomnadzor avait déjà bloqué 49 sites internet liés à l’opposant actuellement emprisonné.

Ses alliés dénoncent de nouvelles mesures destinées à entraver les activités de l’opposition à l’approche des élections législatives de septembre, sur fond d’impopularité croissante du parti au pouvoir Russie unie.

En juin, la justice russe a qualifié d’« extrémistes » les organisations d’Alexeï Navalny et ordonné leur liquidation.

Les collaborateurs de formations jugées « extrémistes » risquent de lourdes peines de prison et sont privés de participation aux élections depuis une loi promulguée également en juin.

Empoisonné, puis emprisonné

Alexeï Navalny, 45 ans, a été arrêté en janvier à son retour en Russie après plusieurs mois de convalescence en Allemagne où il se remettait d’un empoisonnement dont il accuse le Kremlin. Il a été condamné à deux ans et demi de prison pour une affaire remontant à 2014, qu’il dénonce comme politiquement motivée.

Mardi, il a exhorté ses sympathisants, dans un message publié sur Facebook, à se mobiliser et à télécharger son application sur le « vote intelligent », technique qu’il promeut et qui consiste à apporter sa voix à tout candidat pouvant battre celui de Russie unie.

Un de ses plus proches alliés, Léonid Volkov, a lui affirmé à l’AFP mardi que Roskomnadzor cherche à bloquer les chaînes YouTube de l’opposant.

Les élections législatives auront lieu sur trois jours en raison de la pandémie de coronavirus, du 17 au 19 septembre.