(Oslo) Les autorités norvégiennes ont annoncé vendredi avoir retrouvé une personne morte deux jours après un impressionnant glissement de terrain dans une localité au nord d’Oslo, et continuer leur opération de sauvetage pour retrouver neuf disparus.

Agence France-Presse

« Vers 14 h 30, un mort a été retrouvé dans le glissement de terrain », a indiqué la police dans un bref communiqué.

Elle a ensuite publié une liste avec le nom des dix personnes disparues, deux enfants de deux et 13 ans et huit adultes, précisant que le corps retrouvé n’avait pas été identifié.

Épaulés par des sauveteurs suédois, les secours ont fouillé vendredi des habitations ravagées lors de l’éboulement qui a eu lieu très tôt le 30 décembre, et qui n’étaient jusqu’à présent pas accessibles, avant d’être interrompus par la tombée de la nuit.

L’opération de secours se poursuit toutefois, notamment avec des ressources aériennes. Jusqu’à lundi 15 h, il est interdit de faire voler des appareils au-dessus de la zone du glissement de terrain.

Les autorités espèrent encore trouver des survivants dans les débris des habitations qui se sont affaissées quand la terre a glissé.

PHOTO JARAN WASRUD, AFP

« Je choisis d’écouter les policiers lorsqu’ils disent que l’opération en cours est une opération de sauvetage et je choisis de les suivre lorsqu’ils disent que c’est fini. On veut avoir de l’espoir, mais on voit bien à quoi ressemble le site », a toutefois déclaré le maire de la ville, Anders Østensen à la télévision TV2.

Des images vidéo montrent un flanc de colline effondré, laissant des maisons écrasées et enterrées dans la boue d’argile sombre tandis que d’autres sont coupées en deux.

Mercredi, un millier de personnes ont été évacuées de leurs maisons après ce glissement de terrain à Ask, dans la municipalité de Gjerdrum, une ville de 5000 habitants au nord-est de la capitale norvégienne. La zone d’évacuation a été élargie le lendemain, car le terrain reste instable.

Une dizaine de maisons et 31 logements se sont écroulés et certaines maisons se sont déplacées sur 400 mètres.

PHOTO NTB, VIA REUTERS

La Direction norvégienne des eaux et de l’énergie (NVE) estime que le glissement est d’environ 350 mètres par 800.

Dix personnes ont été blessées dont une, grièvement atteinte, a été transférée à Oslo.

Venue sur place, la première ministre Erna Solberg a souligné que ce glissement de terrain était « l’un des plus grands » que son pays ait connus.