(Paris) Le couvre-feu sera avancé de 20 h à 18 h dans quinze départements de la partie Est de la France dès samedi dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Agence France-Presse

« Le virus continue à circuler en France […] avec une disparité entre les territoires », a expliqué Gabriel Attal sur la chaîne TF1, en précisant que la liste des départements concernés serait révisée dans une semaine.

« Si la situation était amenée à se dégrader davantage dans certains territoires, on prendra les décisions qui s’imposent », a-t-il ajouté, en réponse notamment à une question sur la possibilité de reconfinements.

Un couvre-feu de 20 h à 6 h a été imposé en France le 15 décembre quand le confinement a été levé.

La COVID-19 a désormais causé la mort de 64 632 personnes en France depuis le début de l’épidémie, et près de 20 000 cas confirmés en 24 heures étaient encore recensés jeudi dans le pays, un chiffre toujours loin de l’objectif gouvernemental de descendre à 5000 cas par jour.

A ce titre, le porte-parole du gouvernement a confirmé que les établissements culturels — théâtres, cinémas, etc. — ne pourraient pas rouvrir le 7 janvier, date prévue pour le prochain point sur les conditions sanitaires.

Les départements concernés par l’avancée de l’heure du couvre-feu sont les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Ardennes, le Doubs, le Jura, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Haute-Saône, les Vosges, le Territoire de Belfort, la Moselle, la Nièvre et la Saône-et-Loire.