(Washington) Les candidats à la présidentielle américaine Joe Biden et Donald Trump ont tous les deux dénoncé, l’attentat qui a visé jeudi une église de Nice, et témoigné de leur soutien à la France, un « allié » des États-Unis.

Agence France-Presse

Trois personnes ont été poignardées à mort jeudi matin par un jeune homme dans une église de cette ville du sud de la France.

Le président Donald Trump, qui brigue un second mandat, a exprimé sa solidarité avec la France, dénonçant des « attaques terroristes » inacceptables.

« Nous sommes de tout cœur avec les Français. L’Amérique est aux côtés de notre plus vieil allié dans ce combat », a-t-il tweeté.

« Ces attaques terroristes d’islamistes radicaux doivent prendre fin immédiatement », a-t-il ajouté. « Aucun pays, que ce soit la France ou un autre, ne peut plus les tolérer ! ».

Son rival à l’élection du 3 novembre, Joe Biden a fustigé un « attentat terrible » et promis de « travailler avec les alliés » s’il était élu.  

« Jill et moi prions pour les Français après l’attentat terrible de Nice qui a visé des innocents dans un lieu de culte. Une administration Biden-Harris travaillera avec nos alliés et partenaires pour empêcher la violence extrémiste sous toutes ses formes », a dit le démocrate sur Twitter, à 5 jours de l’élection présidentielle américaine.