(Londres) Un policier britannique a été abattu dans la nuit de jeudi à vendredi par un homme qui était détenu dans un poste de police dans le sud de Londres, a annoncé la police vendredi.

Agence France-Presse

Il s’agit du premier policier en service tué par balle en huit ans.

Le policier est décédé à l’hôpital après s’être fait tirer dessus dans le centre de détention de Croydon, a précisé dans un communiqué la police londonienne, qui a ouvert une enquête pour meurtre.  

Le suspect, un homme de 23 ans, a également dû être hospitalisé dans un état critique avec une blessure par balle, alors qu’aucun coup de feu n’a été tiré par une arme de la police, a affirmé celle-ci dans son communiqué.  

« Les premiers indices laissent entendre que le suspect se serait tiré dessus », a déclaré la cheffe de Scotland Yard, Cressida Dick, soulignant qu’il « ne s’agissait cependant pas encore d’un fait avéré ».  

Mme Dick a présenté « ses plus sincères condoléances » aux proches de la victime, dont l’identité n’a pas encore été révélée, et s’est dite « profondément choquée et attristée » par cet évènement.  

Plusieurs policiers sont morts en service ces dernières années au Royaume-Uni, dont un, Keith Palmer, poignardé lors d’une attaque près du Parlement en 2017 revendiquée par le groupe djihadiste État islamique.  

Les derniers policiers à avoir été tués par balle remontaient à 2012, selon un site de la police recensant les agents morts en service.  

Le premier ministre Boris Johnson a réagi sur Twitter, offrant ses « plus profondes condoléances à la famille, aux amis et aux collègues » de la victime. « Nous avons une dette énorme à l’égard de ceux qui risquent leur vie pour assurer notre sécurité », a-t-il ajouté.  

Dans un communiqué, la ministre de l’Intérieur, Priti Patel, s’est dite « profondément choquée et attristée ».