(Rome) Plus de 150 médecins (151) sont morts de l’épidémie de COVID-19 en Italie entre le 11 mars et le 26 avril, a annoncé lundi la Fédération nationale des ordres de chirurgiens (FNOMCEO) sur son site.

Agence France-Presse

L’Italie a enregistré 26 977 décès, soit 333 de plus en 24 heures, pour un total de 199 414 cas.  

Ce chiffre de personnes décédées représente un léger rebond par rapport à la veille, quand il y avait eu 260 morts supplémentaires.

« La tendance est quand même à la baisse progressive des décès et des infections », s’est félicité Silvio Brusaferro, président de l’Institut supérieur de la santé (ISS) lors de la présentation du bilan au siège de la protection civile.

Le nombre de malades en soins intensifs poursuit sa baisse, à 1956, de même que le nombre total de malades, à 105 813.

La Lombardie reste la région la plus touchée avec 13 449 décès pour 73 479 cas, suivie par l’Émilie-Romagne, 3431 décès pour 24 662 cas, et le Piémont, 2878 décès pour 25 098 cas.