C’est ce que le président français a déclaré vendredi, en se rendant à la Cellule interministérielle de crise située au sous-sol du ministère de l’Intérieur, à Paris.

La Presse

À voir en vidéo.