(Moscou) La Cour constitutionnelle russe a donné son accord lundi à la vaste réforme voulue par le président Vladimir Poutine qui lui donnera notamment le droit d’effectuer deux mandats supplémentaires après la fin de l’actuel en 2024.

Agence France-Presse

La juridiction a publié sur son site internet l’arrêt dans lequel elle estime que le projet de réforme est bien conforme à la législation. La Cour ajoute avoir adressé cette décision au Kremlin.

Le texte doit encore être définitivement approuvé lors d’un « vote populaire » prévu le 22 avril. Malgré les inquiétudes liées à la pandémie de coronavirus, cette date est pour l’instant maintenue.

Vladimir Poutine avait signé samedi cette vaste réforme constitutionnelle qui, grâce à un amendement ajouté à la surprise générale quelques jours avant et vivement dénoncé par l’opposition, pourrait permettre au président russe de rester au pouvoir jusqu’en 2036.

L’amendement en question permettra à Vladimir Poutine de remettre à zéro le nombre de ses mandats présidentiels, alors que la loi russe interdit au président d’effectuer plus de deux mandats consécutifs.