Un sénateur russe, membre de Russie unie (le parti au pouvoir), a été arrêté mercredi en pleine session parlementaire par les forces de l'ordre qui le soupçonnent d'être impliqué dans deux assassinats il y a neuf ans, a-t-on appris de sources concordantes.

Mis à jour le 30 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

Raouf Arachoukov, 32 ans, un élu de la république de Karatchaïévo-Tcherkessie, dans le Caucase russe, est suspecté d'être impliqué dans le meurtre par balles de deux hommes en 2010.

Selon un communiqué du Comité d'enquête russe, il aurait également fait pression sur l'un des témoins de ces meurtres, qui ont eu lieu séparément.

La session du Sénat, la chambre haute du Parlement russe, venait de commencer quand des membres des membres des forces de l'ordre sont entrés et ont arrêté le sénateur après la lecture d'un mandat d'arrêt.

« Il a essayé de se lever et de quitter la session. Je lui ai dit de rester assis », a affirmé à la télévision russe la présidente du Sénat, Valentina Matvienko.  

Les journalistes accrédités au Parlement n'ont pas assisté à la scène, les caméras filmant la séance ayant été coupées sans explication, a rapporté un correspondant de la chaîne publique Rossia-24.  

Les enquêteurs affirment que Rauf Arachoukov aurait agi au sein d'un groupe impliquant son père, qui a lui aussi été arrêté mercredi dans un bureau du géant gazier Gazprom à Saint-Pétersbourg 

Les autorités accusent ce dernier d'avoir volé du gaz à Gazprom pour près de 400 millions d'euros (30 milliards de roubles).

Selon les enquêteurs, les deux hommes abattus en 2010 sont Aslan Joukov, un militant d'une organisation de la minorité circassienne (dans le Caucase), et Fral Chebzoukhov, un conseiller du gouverneur de la république de Karatchaïévo-Tcherkessie.