La police grecque enquêtait vendredi sur 28 enveloppes qualifiées de « suspectes », envoyées pour la plupart à des universités à travers le pays dont certaines contenaient des tracts « au contenu islamique », a-t-on appris de source policière.

Mis à jour le 11 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

« Victory is for Islam but not through Muslims » (la victoire est pour l'Islam mais pas via les musulmans, NDLR), était inscrit en anglais, en lettres majuscules, sur les tracts découverts dans certaines de ces enveloppes, selon des images retransmises par des télévisions grecques.

Au total 28 enveloppes ont été envoyées depuis mercredi soir et jusqu'à vendredi après-midi, selon la même source.

Une enveloppe de ce genre a été envoyée au camp surpeuplé d'enregistrement et d'accueil des migrants et réfugiés de Moria sur l'île de Lesbos en mer Égée, critiqué vivement par des organisations internationales et des ONG depuis plusieurs mois pour ses conditions insalubres.

Ces envois coïncident avec la visite de 24 heures d'Angela Merkel en Grèce, la première visite de la chancelière allemande depuis cinq ans.

La plupart de ces enveloppes provenaient de l'Inde, mais il y en avait aussi certaines provenant d'Oman et de Doha au Qatar, selon la même source.