(Milan) L’homme d’affaires italien et ancien chef du gouvernement Silvio Berlusconi, 82 ans, est hospitalisé depuis mardi matin pour une colique néphrétique et devra passer la nuit dans l’hôpital milanais où il a été admis, annoncent les médias italiens.  

Agence France-Presse

«Le président de Forza Italia (FI), Silvio Berlusconi, va bien et va suivre une thérapie antalgique à l’hôpital San Raffaele, où il restera cette nuit», a déclaré à la presse la sénatrice de FI, Licia Ronzulli.

L’éternel revenant de la politique italienne devait participer ce mardi à la conférence de presse de présentation des candidats de son mouvement aux élections européennes mais son médecin le lui a «catégoriquement» interdit, a précisé Mme Ronzulli.

Silvio Berlusconi a toutefois transmis un message écrit aux participants de la réunion dans lequel il assure que «les souverainistes, à commencer par la Ligue d’extrême droite, même s’ils obtiennent un bon résultat électoral en Italie, seront isolés en Europe et ne compteront pas pour grand chose».

Silvio Berlusconi avait subi une importante opération à cœur ouvert il y a trois ans dans le même hôpital San Raffaele, où il est arrivé mardi matin en ambulance.  

Le magnat des médias, qui avait dû abandonner son poste de premier ministre en 2011, dirige toujours son parti de centre droit Forza Italia et sa holding familiale Fininvest, qui contrôle Mediaset, le plus grand groupe de médias privés italien.

M. Berlusconi est toujours poursuivi par la justice de son pays dans plusieurs affaires, entre autres pour subornation de témoin dans le cadre du scandale «Rubygate» et des fameuses soirées «bunga-bunga».