Le président du Parlement européen, Jerzy Buzek, a «salué» jeudi l'annonce de l'arrêt définitif de la lutte armée par l'organisation séparatiste basque ETA, jugeant qu'elle devait désormais «désarmer et être dissoute», dans un communiqué.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je salue la déclaration de l'ETA sur la fin de ses activités armées, qui doit être vérifiée, pleinement confirmée et suivie. L'ETA doit maintenant désarmer et être dissoute», déclare M. Buzek.

«J'espère sincèrement que ce jour restera dans les mémoires comme marquant la fin d'une longue et tragique histoire de mort, d'extorsion et de peur en Espagne», ajoute-t-il.

L'ETA a annoncé jeudi «l'arrêt définitif de son activité armée» après plus de 40 ans de lutte pour l'indépendance du Pays basque, dans une vidéo diffusée par le journal basque Gara sur son site internet.

Considérée comme une organisation terroriste par l'Union européenne et les Etats-Unis, l'ETA est tenue pour responsable de la mort de 829 personnes. Elle avait annoncé le 10 janvier une trêve «générale et permanente».