L'écrivain Henning Mankell, auteur de romans policiers à succès, et huit autres Suédois ont été arrêtés lundi en Israël après avoir été débarqués de la flottille pour Gaza attaquée par l'armée israélienne, a annoncé dans la soirée le gouvernement suédois.

Mis à jour le 1er juin 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Henning Mankell «a été arrêté» et «au total, neuf Suédois ont été arrêtés», a déclaré Anders Joerle, porte-parole du ministère suédois des Affaires étrangères, ajoutant que ces hommes n'étaient pas détenus au même endroit, certains ayant été emprisonnés et d'autres placés en garde à vue.

«Je pense que Henning Mankell est juste en garde à vue. Je ne suis pas sûr. Les Israéliens le maintiennent en détention», a-t-il indiqué.

Certains des neuf Suédois arrêtés ont été très légèrement blessés, a poursuivi M. Joerle, ajoutant que certains des Suédois qui se trouvaient à bord de la flottille lors de l'attaque lundi matin n'avaient pu être joints.

Selon certaines sources, les autorités israéliennes auraient donné le choix aux neuf Suédois d'être soient expulsés soit jugés en Israël.

Un peu plus tôt, en fin d'après-midi, le ministère suédois des Affaires étrangères avait démenti une rumeur indiquant que M. Mankell avait été tué dans l'attaque.

Henning Mankell, 62 ans, connu pour sa série de romans policiers mettant en scène le commissaire Wallander, avait rejoint dimanche la flottille «à bord d'un petit bateau (...) après presque 48 heures de cache-cache avec la police chypriote et de longues négociations avec les autorités chypriotes et turques», selon la branche suédoise de l'ONG Ship to Gaza.

M. Mankell, dont les livres se sont vendus à des dizaines de millions d'exemplaires à travers le monde et ont été adaptés à la télévision, avait justifié sa présence par le besoin de concrétiser par des actions son engagement en faveur des Palestiniens.

Au moins neuf passagers ont été tués lundi lorsque des commandos israéliens ont pris d'assaut la flottille internationale de militants pro-palestiniens qui se dirigeait vers la bande de Gaza, selon l'armée israélienne.

Plusieurs députés européens se trouvaient, à titre individuel, à bord de la flottille acheminant des centaines demilitants pro-palestiniens et de l'aide pour Gaza. Elle avait appareillé dimanche après-midi pour le territoire palestinien.

Quatre-vingt trois activistes ont été arrêtés pour l'instant, dont 25 ont accepté d'être expulsés, a indiqué dans la journée la police de l'immigration israélienne. «Les autres vont aller en prison», a-t-elle poursuivi, ajoutant que des «centaines d'autres» arrestations étaient attendues dans la nuit.