Après Le Central et le Time Out Market Montréal, Le Cathcart vient clore le trio des nouvelles foires alimentaires d’envergure à ouvrir leurs portes dans la métropole en 2019-2020. L’endroit, qui s’installera sous l’Esplanade Place Ville Marie dès janvier 2020, annonce aujourd’hui ses couleurs.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Les grandes lignes du projet avaient déjà été révélées : un immense food hall de 35 000 pieds carrés qui devrait commencer ses activités au début de l’année prochaine sous l’Esplanade Place Ville Marie, dans le cadre d’un ambitieux projet de revitalisation de l’espace entrepris par son propriétaire, Ivanhoé Cambridge. Le point d’orgue de ce nouvel espace est la construction d’un pavillon de verre de 7000 pieds carrés, une « prouesse architecturale », assure-t-on, signée par Sid Lee Architecture et Menkès Shooner Dagenais Letourneux et qui permettra de donner vie à un jardin intérieur et à son Biergarten, 12 mois sur 12.

Aujourd’hui, le groupe A5 Hospitality, qui s’occupe de la conception et de la réalisation du projet en collaboration avec Lionel Piraux, directeur culinaire du projet, annonce ce qu’on pourra manger et boire dans Le Cathcart dès la fin de janvier 2020. L’offre, assez diversifiée, comprend, en plus du Biergarten, trois restaurants avec service ainsi que neuf comptoirs de cuisine de rue.

Répondre aux besoins des travailleurs pressés

Comment l’endroit se distingue-t-il des autres foires alimentaires ? Pour Alexandre Besnard, associé chez A5, le projet propose quelque chose de « complètement différent ». « Notre mission première, c’est de nourrir les gens de la petite ville qu’est Place Ville Marie et les tours aux alentours. Toutes nos décisions ont été prises en fonction de ce critère, alors qu’on retrouve dans l’environnement, le design et le décor une signature finement travaillée et réfléchie, à l’image de ce que fait le groupe A5. » Rappelons que A5 est derrière des établissements comme le Jatoba, le Flyjin, le Kampai, le Gypsy et le Hà du Vieux-Montréal.

Il a donc été très important pour le groupe de penser une offre alimentaire qui répond aux besoins des travailleurs pressés qui convergent vers Place Ville Marie pour l’heure du lunch, mais aussi d’offrir des menus et plats que les gens ont envie de manger souvent.

MODÉLISATION FOURNIE PAR A5 HOSPITALITY

Images de l’Esplanade Place Ville Marie et de la nouvelle foire alimentaire.

Aux marques dont la réputation n’est plus à faire – les hamburgers d’Uniburger, la cuisine libanaise d’Omnivore, les spécialités asiatiques de Hà, la cuisine chinoise de Mon Nan – s’ajoutent de nouveaux concepts développés spécialement pour Le Cathcart, comme Dirty Greens, un comptoir à salades et plats santé par la chef Raegan Steinberg (Arthur Nosh Bar) ou encore Chikin, un concept de poulet frit coréen développé par le chef Michael Lewis, connu pour son restaurant Kyu, à Miami.

Pour ceux qui recherchent plutôt un endroit pour une rencontre d’affaires ou qui désirent profiter d’un restaurant avec service complet, Le Cathcart proposera trois nouveaux concepts. Faisant déjà partie de la grande famille de A5, les chefs Antonio Park (Park, Flyjin, Kampai) et Olivier Vigneault (Jatoba, Westwood Bar & Grill) proposent l’Akio, une cantine japonaise dont le menu est inspiré de la cuisine de rue d’Osaka, au Japon — pensez sushis et brochettes cuites sur charbon. Anciennement au Bottega Pizzeria, le chef Federico Bianchi offrira pour sa part des pizzas d’inspiration napolitaine chez Pizza Del Fornaio, alors que la nouvelle brasserie Mirabel, sous l’égide du chef Nicholas Giambattisto (qui est passé par le Joe Beef et l’Un Po’ Di Piu), servira un menu où se rencontreront inspirations françaises et italiennes, du matin au soir.

Quant au Biergarten, espace central de la foire situé sous le pavillon de verre, on pourra s’y abreuver selon ses envies, en choisissant parmi une carte à boire bien fournie : des bières de microbrasseries sélectionnées par le « sommebière » Stéphane Pilon (fondateur des Vilains Brasseurs), une carte de vins et sakés mitonnée par le sommelier Marc-André Nadeau (Jatoba) et des cocktails inventifs signés par Daphnée Vary-Deshaies (anciennement du Foxy). L’endroit, qui pourra se moduler selon les événements et accueillir des réceptions privées, sera aussi animé et offrira une programmation mensuelle.

> Consultez la page du Cathcart : https://www.facebook.com/LeCathcart/