L’Ontario viticole en a fait du chemin depuis ses débuts et produit aujourd’hui des vins de calibre international. En voici deux, complètement différents, qui démontrent bien le dynamisme du vignoble : un vin orange à base du cépage hybride vidal, qui s’inscrit dans la vague des vins nature, et un chardonnay de facture très classique, qui démontre bien le potentiel de ce terroir et le savoir-faire de nos vignerons. Et pour terminer, un Beaujolais pimpant pour les apéros à l’improviste.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Une introduction au vin orange

Skin Fermented White est le nom officiel reconnu par le Vintner’s Quality Alliance (VQA) d’Ontario pour désigner les vins blancs de macération pelliculaire (alias les vins orange). Celui-ci est une parfaite introduction au genre. Ainsi qu’au vin nature : il est non seulement issu d’une viticulture en biodynamie, mais aussi élaboré sans aucun intrant, y compris les sulfites. Intensément aromatique, avec des notes d’orange, d’écorce d’agrume, de thé et de vermouth, il offre une très jolie bouche, avec de la texture, du grain et une longue finale légèrement tannique. Sec, tonique et très bien fait, il brillera à table. À essayer avec des légumes racines, des plats à base de courges, du poulet à l’orange ou au gingembre.

Garde : de 4 à 6 ans

Southbrook Vidal Skin Fermented White Ontario 2018, 29,95 $ (14015991), 10 %, bio.

> Consultez la fiche de la SAQ : https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-blanc/southbrook-vidal-estate-orange-wine-niagara-on-the-lake-2018/14015991

Chardonnay superbement dosé

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Hidden Bench Chardonnay Estate Beamsville Bench 2017

Depuis son premier millésime en 2006, Hidden Bench produit certains des meilleurs chardonnays au pays. Tous les vins sont issus de leurs propres vignes, cultivées en bio. Empreints d’une certaine élégance dès le début, les chardonnays semblent gagner en finesse et en profondeur avec le temps. Le 2017, riche et fin à la fois, s’ouvre sur des arômes complexes de pêche, de poire, d’orange et d’épices. La bouche, ronde et caressante, fait aussi preuve de vitalité et d’élan. Un élevage bien dosé apporte quelques notes grillées qui se fondent dans un ensemble très harmonieux. À déguster avec des pétoncles poêlés, un poisson en sauce, une volaille à la crème, des ris de veau.

Garde : de 4 à 6 ans

Hidden Bench Chardonnay Estate Beamsville Bench 2017, 32,00 $ (12583047), 13 %, bio.

> Consultez la fiche de la SAQ : https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-blanc/beamsville-bench-chardonnay-estate-2017/12583047

Un Beaujolais sans faille

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Christophe Pacalet Les Marcellins Beaujolais 2018

Un beaujolais comme on les aime : gourmand, gouleyant et tonique. Il offre les arômes affriolants du gamay en macération carbonique : petits fruits rouges, jujube à la framboise, popsicle au raisin. De quoi mettre le sourire aux lèvres ! Très sec, juteux et croquant, léger et guilleret, c’est le vin d’amis par excellence. Simple et sans chichis, hyper savoureux, son seul défaut est qu’il ne fera sûrement pas long feu ! Tout indiqué pour l’apéro, pour des cochonnailles, un poulet rôti, une pizza ou des nachos. À boire dans tout l’éclat de sa jeunesse.

Christophe Pacalet Les Marcellins Beaujolais 2018, 17,75 $ (14349051), 13 %

> Consultez la fiche de la SAQ : https://www.saq.com/page/fr/saqcom/vin-rouge/christophe-pacalet-beaujolais-les-marcellins-2018/14349051