Les vendanges sont entamées depuis la mi-septembre au vignoble de l’Orpailleur, établi depuis maintenant plus de 30 ans à Dunham, dans Brome-Missisquoi.

David Boily David Boily
La Presse

Fort de ce succès, le vignoble vient d’investir plus de 400 000 $ pour mieux accueillir les clients de passage et leur expliquer les défis de la viticulture au Québec.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Puisque le vignoble est ouvert à l’année, un espace permettra aux visiteurs hivernaux de déguster les vins devant la chaleur d’un foyer.

Puisque le vignoble est ouvert à l’année, un espace permettra aux visiteurs hivernaux de déguster les vins devant la chaleur d’un foyer. On peut aussi admirer dans ce lounge quelques-uns des tire-bouchons de la collection du cofondateur du vignoble, Charles-Henri de Coussergues.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

La salle 85 permet aux visiteurs d’apprendre le rôle du maître de chai, ainsi que l’histoire du vignoble et de la viticulture au Québec.

Le volet découverte et interprétation est toujours aussi important et a été amélioré.

La salle 85, ainsi nommée pour marquer l’année de la première cuvée du vignoble, permet aux visiteurs d’apprendre le rôle du maître de chai, ainsi que l’histoire du vignoble et de la viticulture au Québec.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Au centre de l’espace de dégustation se trouve un nouveau comptoir circulaire imposant, inspiré d’un pressoir. Ses 40 pi de surface permettent d’accueillir plus de visiteurs dans un environnement convivial.

Au centre de l’espace de dégustation se trouve un nouveau comptoir circulaire imposant, inspiré d’un pressoir.

Ses 40 pi de surface permettent d’accueillir plus de visiteurs dans un environnement convivial.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Le salon des cépages permet de découvrir les variétés de raisins cultivées au vignoble.

Le salon des cépages permet de découvrir les variétés de raisins cultivées au vignoble.

Une nouvelle expérience olfactive dévoile par ailleurs les différentes odeurs du vin.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Comme avant les rénovations, la dégustation demeure au cœur de l’expérience visiteur.

Comme avant les rénovations, la dégustation demeure au cœur de l’expérience visiteur.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Cette année, le vignoble a lancé la Cuvée signature.

Cette année, le vignoble a lancé la Cuvée signature, une nouvelle gamme de vins issus chacun d’un seul cépage, dont le chardonnay et le cabernet franc, tous deux vieillis en barriques.

Ils viendront s’ajouter à la Cuvée Natashquan, qui est un vin vieilli en fûts de chêne, offert depuis 2007.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

En collaboration avec Helimob, l’Orpailleur offre un forfait pour voir le vignoble des airs.

En collaboration avec Helimob, l’Orpailleur offre un forfait pour voir le vignoble des airs.

Au menu : transport en hélicoptère vers le vignoble, cours de sabrage, visite guidée privée et dégustation de vins.

L’expérience se termine avec un repas trois services au restaurant Le Tire-Bouchon de Boucherville.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

À bord de l’hélicoptère, on peut admirer les parcelles de vignes du vignoble.

À bord de l’hélicoptère, on peut admirer les parcelles de vignes du vignoble.

Celle-ci, située un peu en retrait, est exploitée par l’Orpailleur, ce qui lui permet de cultiver une plus grande variété de cépages.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Gabriel Leblanc cueille ici des raisins du cépage seyval blanc.

Lors de la période des vendanges, l’Orpailleur emploie de nombreux cueilleurs pour récolter les raisins, un travail ardu.

Gabriel Leblanc cueille ici des raisins du cépage seyval blanc.

Les multiples dames-jeannes qui se trouvent sur tout le site sont l’une des premières choses qui sautent aux yeux des visiteurs.

Elles contiennent un mélange d’eau-de-vie et de jus provenant des grappes les plus dorées.

Vieilli pendant 10 ans en pleine lumière, le mélange sert à préparer un apéritif baptisé La part des anges.