Pâques, c’est bien sûr le renouveau du printemps, mais c’est aussi le moment de l’année où le chocolat s’enrobe de petits extras, au grand bonheur des amateurs. On y trouve une (autre) parfaite occasion de se sucrer le bec avec les meilleures et plus fines gourmandises de saison. Chocolat, quand tu nous tiens !

Publié le 10 avril
Isabelle Morin
Isabelle Morin La Presse

Lecavalier Petrone : à chaque œuf sa surprise

Coup de cœur pour ces œufs dans lesquels on hésitera certainement à prendre la première bouchée. Lecavalier Petrone propose ici sa version de luxe du Kinder Suprise avec son « Petit œuf surprise » fait de chocolat noir (64 %) et au lait (38 %) qui contient non pas une, mais plusieurs surprises ! Chaque coco renferme en effet trois autres petits œufs, deux figurines et des perles croustillantes à déguster lentement, puisque faits de différents assemblages de textures et de saveurs. Chaque coquille peinte à la main est unique et s’affiche dans une palette variée sous un coup de pinceau vif.

19 $ chacun, les quantités sont écoulées en ligne, mais on les trouvera en boutique dans Pointe-Saint-Charles ou dans les différents points de vente de la chocolaterie.

Consultez le site de Lecavalier Petrone

ÔFauria : tout léger, tout léger

PHOTO TIRÉE DU SITE D’ÔFAURIA

L’œuf Plumes

Couronné du titre prestigieux de Meilleur ouvrier de France, Christian Faure n’offre rien de moins que du haut de gamme à sa pâtisserie virtuelle ÔFauria. Ses œufs de chocolat blanc garnis de délicates plumes se présentent en trois couleurs : bleu, vert et rose (25 $ chacun). Mais là ne s’arrête pas le plaisir. La collection compte aussi un œuf nougatine en trois versions (29 $ chacun) — chocolat noir, blanc ou coiffé d’un parchemin — et un entremets fruité composé d’un biscuit au chocolat sur lequel se dépose un crémeux à la mangue et au fruit de la passion. Il sera difficile de trancher… à moins de s’abstenir et de céder à la gourmandise.

À la boutique en ligne ÔFauria et à la boutique du 3417, boulevard le Carrefour, à Laval

Consultez le site d’ÔFauria

Qantu : l’œuf Rocher

PHOTO TIRÉE DU SITE DE QANTU

L’œuf Rocher

En 2014, deux jeunes voyageurs ont eu un coup de cœur pour le chocolat en visitant une plantation de cacaotiers dans le nord du Pérou. Deux ans plus tard, ils importaient leurs premières fèves de cacao pour en créer des produits artisanaux, « bean-to-bar » (du producteur à la tablette). Trois des tablettes de Qantu, le nom de leur chocolaterie, ont été primées par l’industrie à Londres en 2017. Pour Pâques, le duo nous offre sa version du Rocher, arrondi dans les coins pour en faire un œuf. À l’intérieur, des noisettes caramélisées dans un nid de crème de noisettes au chocolat 80 %.

32 $ chacun à la boutique en ligne de Qantu

Consultez le site de Qantu

Chocolat boréal : mosaïque fruitée

PHOTO TIRÉE DU SITE DE CHOCOLAT BORÉAL

L’œuf fruité

Ludovic Fresse a mis ses 20 années d’expérience dans l’aventure Chocolat boréal, qu’il pilote avec sa conjointe et complice Florence Paquin-Mallette. Sa chocolaterie d’influence nordique met de l’avant les saveurs d’ici comme l’argousier, le sapin baumier et le thé du Labrador. Avec son œuf fruitier, il nous offre une version festive de sa mosaïque présentée sous forme de cœur à la Saint-Valentin. Pour Pâques, la coquille de chocolat au lait est surmontée de chocolats blancs de quatre couleurs et quatre de parfums : mangue, noix de coco, fraise-chia et framboise. Le tandem mise sur du cacao issu d’un programme qui valorise le développement durable et une juste rétribution des cultivateurs.

13 $ chacun à la boutique en ligne de Chocolat boréal

Consultez le site de Chocolat boréal

État de choc : cocos de choc

PHOTO TIRÉE DU SITE D’ÉTAT DE CHOC

Le Petit œuf

État de choc a remporté une médaille d’or au Concours canadien de chocolatiers artisanaux avec son « Petit œuf » citron et nougatine. Il fait partie de sa collection de Pâques 2022 auprès d’une panoplie d’autres cocos aux couleurs vives et aux motifs divers, allant de l’abstrait à la composition géométrique. La chocolaterie haut de gamme, lancée par Maud Gaudreau et Stéphanie Bélanger, propose notamment un œuf en chocolat noir 70 % des Philippines d’un bleu turquoise serti de triangles multicolores.

44,99 $ l’œuf, commande en ligne et ramassage à la boutique d’État de choc du 6466, boulevard Saint-Laurent, à Montréal

Consultez le site d’État de choc

M. & Mme Chocolat : l’œuf gemme

PHOTO TIRÉE DU SITE DE M. & MME CHOCOLAT

L’œuf à la guimauve et à l’érable

Couple dans la vie et partenaires au travail, Emmanuel et Jenny Ann ont fondé M. & Mme Chocolat, un projet de vie après 32 années en chocolaterie. Leur collection de Pâques est gourmande et sans prétention : de la guimauve à l’érable enrobée d’une coquille de chocolat 65 % (6,95 $ pièce) et des œufs pralinés au chocolat noir ou blanc dans une enveloppe impressionniste (13,50 $ chacun). À moins que l’on ne craque encore une fois pour leurs poissons d’avril…

Offerts à la boutique de M. & Mme Chocolat du 273, rue Beaubien Est, à Montréal

Consultez le site de M. & Mme Chocolat

Chocolats de Chloé : l’œuf gigogne

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Œufs gigognes des Chocolats de Chloé

Les chocolats de Chloé réinvente le traditionnel coco de Pâques en proposant une version gourmande de la poupée russe (19 $) où une première coquille mouchetée cache un œuf chocolaté… qui en abrite un autre. Cette semaine, la chocolatière s’activait à produire également son œuf piñata, le plus gros coco de sa collection (75 $) qui renferme, sous une coquille de chocolat noir ou blanc, 18 œufs pralinés, 20 à la nougatine et deux petits animaux chocolatés. De quoi prolonger longuement le plaisir de découverte en découverte et de saveur en saveur !

Livraison en sus ou ramassage gratuit à la boutique du 546, rue Duluth, à Montréal

Consultez le site des Chocolats de Chloé

Un printemps qui goûte l’été

PHOTO TIRÉE DU SITE D’ERNESTINE

L’Œuf gourmand

Chaque année, Ernestine lance le printemps avec un œuf de Pâques original. Pour 2022, la chocolaterie se surpasse avec une création annonciatrice de la belle saison. Son Œuf gourmand aux airs de sundae est garni de deux petits lapins — l’un au chocolat au lait croquant au caramel, l’autre au chocolat blond — et d’une guimauve à la vanille. On nous donne le choix entre trois coulis : chocolat blond, au lait ou blanc rosé. La chocolaterie artisanale, autrefois connue sous le nom de Noir chocolat, a pignon sur l’avenue du Mont-Royal Est. Il faudra s’y rendre pour mettre la main sur cette charmante création, trop fragile pour être livrée.

28 $ chacun, ramassage au 1827, avenue du Mont-Royal Est, à Montréal

Consultez le site d’Ernestine