(Copenhague) Un glacier danois a rebaptisé sa glace jusqu’ici appelée Eskimo (esquimau), car le terme rappelle aux Inuits et autres peuples de l’Arctique « un passé d’humiliation et de traitements injustes », une initiative saluée par une députée groenlandaise appelant le reste du secteur à l’imiter.

Agence France-Presse

« Après mûre réflexion, nous avons décidé de donner à notre bâtonnet glacé un nouveau nom plus approprié », écrit la marque centenaire Hansens Is sur sa page Facebook, à un moment où « se multiplient les débats publics sur les traitements dérogatoires et les inégalités à l’égard des minorités et des peuples autochtones ».

Le glacier haut de gamme installé en banlieue de Copenhague explique qu’il n’avait au départ pas l’intention de renoncer au terme, de plus en plus rejeté à partir des années 70 par les quelque 140 000 habitants autochtones de l’Arctique.

« Mais après dialogue et enquête, il est devenu clair pour nous que les peuples estiment que le nom esquimau leur rappelle un passé d’humiliation et de traitement injuste — auquel nous n’avons jamais pensé auparavant », écrit-il.

Aaja Chemnitz Larsen, une des deux députées représentant le Groenland au Parlement danois, a salué la décision, en rappelant que le terme signifie « mangeur de viande crue » — même si l’étymologie est l’objet de débat entre linguistes.

« Esquimau a un sens péjoratif pour beaucoup de Groenlandais. Donc je trouve qu’il est tout naturel d’avoir cette marque de respect à notre égard », a-t-elle déclaré à l’agence danoise Ritzau.

Premier Is, un autre glacier danois, a fait savoir qu’il comptait garder l’appellation Kaempe Eskimo (esquimau géant) pour son bâtonnet de crème glacée enrobée de chocolat.

Colonie danoise depuis le XVIIIe siècle et jusqu’en 1953, le Groenland est depuis 1979 un territoire autonome du Danemark, peuplé d’environ 55 000 habitants en majorité Inuits.