Polestar, la marque de performance électrique de Volvo, a levé le voile il y a quelques jours sur une étude de style électrique qui détonne de l’approche pondérée des marques suédoises en matière de design.

Publié le 8 mars
Charles René
Charles René La Presse

La Polestar O2 est un roadster de type 2+2 au dessin expressif qui cherche à rassurer les amateurs du genre qui peuvent voir le virage électrique comme le signe d’une fin imminente pour cette race qui met au premier plan l’agrément de conduite.

Basée sur un dérivé du châssis composé d’aluminium de la berline Polestar 5 – qui sortira en 2024 –, la décapotable à toit rigide est considérée par le PDG du constructeur, Thomas Ingenlath, de « voiture héros » pour la marque.

PHOTO FOURNIE PAR POLESTAR

La Polestar O2 est dérivée du châssis composé d’aluminium de la berline Polestar 5.

S’inspirant des techniques de fabrication de Lotus, elle utilise des puissants adhésifs pour assurer la rigidité de sa plateforme et diminuer son poids. Polestar promet d’ailleurs une expérience de conduite qui met l’accent sur la légèreté et la nervosité de son comportement. Fidèle à son penchant vert, son habitacle est en grande partie façonné de polyester recyclé.

PHOTO FOURNIE PAR POLESTAR

L’habitacle de la Polestar O2

Fait inusité, Polestar affirme que la O2 vient avec son propre drone autonome qui peut filmer la voiture en mouvement jusqu’à 90 km/h.

Chose certaine, les proportions compactes exposées, qui réduisent les porte-à-faux à leur plus simple expression, nous font déjà saliver. Souhaitons maintenant que cette magnifique création sera produite.