Le constructeur de véhicules électriques américain Rivian a donné le coup d’envoi à la production de sa camionnette électrique R1T, coupant l’herbe sous le pied de Ford, de General Motors et de Tesla dans ce marathon effréné.

Charles René
Charles René La Presse

Cette nouvelle camionnette devient donc la première à atteindre le stade de production, alors que tous les constructeurs sont toujours empêtrés dans la pénurie de pièces. Les premiers exemplaires du modèle devraient arriver au Canada en janvier, selon les projections du site internet du constructeur.

Présentant des dimensions se situant entre celles d’un F-150 à cabine simple et d’un F-150 à cabine double, le R1T ne sera offert qu’avec une longueur de caisse, plutôt petite, à 1,37 m. Il fera usage de quatre moteurs électriques assurant un rouage intégral et produisant une puissance totale de 835 ch (!) et un couple maximal de 908 lb-pi. Le R1T peut tracter jusqu’à 4990 kg, mais son autonomie, de 480 km ou 640 km, fondra de moitié, selon les estimations de Rivian.

L’accent est mis sur ses aptitudes hors des sentiers battus. Il peut naviguer dans de l’eau pouvant atteindre une profondeur de 91 cm et son angle d’approche d’obstacle de 35 degrés et sa garde au sol de 38 cm promettent une certaine aisance dans ce contexte.

Évidemment, il y a un prix associé à ces prouesses avérées. Le R1T exige un débours de 90 000 $ pour la version d’entrée de gamme. Il faut ajouter à cela 14 000 $ pour faire grimper l’autonomie de 480 km à 640 km. Rivian déploiera par ailleurs progressivement son propre réseau de bornes au Canada et aux États-Unis, dont la puissance de charge devrait atteindre les 300 kW à terme. C’est à suivre.