(Varsovie) Le groupe automobile Fiat Chrysler (FCA) a annoncé mardi qu’il allait moderniser son usine dans le sud de la Pologne pour y lancer la production de voitures électriques d’ici la mi-2022.  

Agence France-Presse

Des modèles des marques Jeep, Fiat et Alfa Romeo « utilisant les systèmes d’entraînement les plus avancés, dont certains entièrement électriques », seront fabriqués à l’usine de Tychy, située dans le bassin minier de Silésie, selon un communiqué du groupe.  

« Les préparatifs ont déjà commencé », précise ce texte.  

Le groupe n’a indiqué ni le montant de l’investissement ni combien de nouveaux emplois il pourrait générer.  

En vertu d’un accord avec le gouvernement polonais, le groupe FCA aura « la possibilité de bénéficier d’exemptions fiscales ».  

Employant actuellement 2500 personnes, l’usine de Tychy a produit 263 176 véhicules en 2019, des Fiat, Abarth et Lancia, selon les chiffres officiels. Au total, FCA Pologne emploie dans ce pays quelque 6400 personnes et exporte la majeure partie de sa production.  

L’annonce de FCA intervient quelques semaines après l’annonce de la construction d’une usine de voitures électriques parrainée par l’État, une première, à Jaworzno, à deux pas de Tychy.  

Avec un objectif de 200 000 véhicules par an, l’usine de Jaworzno, dont la production devrait être lancée d’ici 2024, devrait employer quelque 3000 personnes et créer 12 000 emplois supplémentaires chez les fournisseurs et sous-traitants.  

La valeur de l’investissement polonais a été estimée à environ deux milliards de zlotys (450 millions d’euros), tandis que l’enveloppe du projet de marque de voiture électrique polonaise Izera pourrait s’élever à cinq milliards de zlotys.  

Dépendante du charbon, la Pologne s’est engagée à fermer sa dernière mine d’ici 2049 pour atteindre les objectifs d’émissions nettes nulles que s’est fixés l’UE, et cherche à remplacer les 80 000 emplois actuels dans l’exploitation minière.