La rentrée 2021 est historique pour le marché nord-américain des camionnettes. Outre le rebond des ventes d’après-confinement, de nouveaux acteurs et une révolution technologique pointent à l’horizon et promettent de chambouler ce créneau qui résistait jusqu’ici à toute incursion étrangère.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Bollinger B2

PHOTO FOURNIE PAR BOLLINGER

Le Bollinger B2

Robert Bollinger a sorti plusieurs dizaines de millions de dollars de sa poche pour créer cette marque éponyme. Son VUS et sa camionnette plein format sont animés par un groupe électrique affichant 668 livres-pied de couple et bon pour 300 kilomètres par charge. Le B2 peut tirer jusqu’à 7500 livres, mais c’est la passerelle partant de la boîte, qui traverse l’habitacle et qui est accessible de l’avant du véhicule, qui détonne.

PHOTO FOURNIE PAR BOLLINGER

Le Bollinger B2

Ça, et les huit prises de courant pour brancher ses outils électriques…

Bollinger prévoit relancer sa production cet automne, ses deux modèles pouvant être précommandés du Canada à un prix de détail de 125 000 $ US.

GMC Hummer EV

PHOTO FOURNIE PAR GENERAL MOTORS

Le GMC Hummer EV

On saura tout sur le Hummer EV avant la fin de l’année, et la camionnette sera en prévente dès cet automne. Sa mise en marché se fera l’automne suivant et un VUS suivra. Sur papier, General Motors met le paquet. Sa nouvelle technologie de batterie au lithium sera jumelée à un moteur de plus de 1000 chevaux. Son couple très élevé laisse aussi présager une capacité de remorquage accrue. Il bouclera le 0-100 km/h en 3 secondes. Un toit escamotable, l’aide à la conduite Super Cruise et des caméras mur à mur en feront un véhicule très high-tech… et probablement fort coûteux.

Ford F-150

PHOTO FOURNIE PAR FORD MOTOR CO.

Le Ford F-150 hybride

La Série F électrique sera sur la route dans un an. Entre-temps, on a droit à un F-150 hybride. Son groupe électrique surnommé PowerBoost a une pile de 1,5 kilowattheure et seconde un V6 biturbo, mais peut aussi bien convenir à un V8, ou à un V6 turbodiesel. Sa consommation est à peine moindre qu’un moteur strictement à essence.

PHOTO FOURNIE PAR FORD MOTOR CO.

Le Ford F-150 hybride

Le F-150 hybride a été conçu pour être agile et dynamique quand il est chargé ou quand il remorque (jusqu’à 12 000 livres, dit Ford). Son groupe électrique peut servir de génératrice embarquée : des prises de 120 et 240 volts se trouvent dans la boîte, et fournissent jusqu’à 32 heures de jus.

Lordstown Endurance

PHOTO FOURNIE PAR LORDSTOWN

Le Lordstown Endurance

Ce constructeur a récupéré une usine de GM en Ohio et l’a transformée pour produire l’Endurance, une camionnette qui sera mise en vente l’été prochain, mais dont la prévente vient de débuter. Sa fiche technique est secrète, mais Lordstown annonce 600 chevaux, 400 kilomètres d’autonomie et une capacité de remorquage de 7500 livres.

PHOTO FOURNIE PAR LORDSTOWN

Le Lordstown Endurance

Prix de détail : 70 000 $, à condition de croire en Dieu et en Donald Trump, le dévoilement de l’Endurance ayant été fait plus tôt cet été par son vice-président Mike Pence, au grand malaise de bien des amateurs de l’électrification des transports…

Nikola Badger

PHOTO FOURNIE PAR NIKOLA

Le Nikola Badger

Nikola Tesla est doublement choyé. Tant son nom de famille que son prénom ont inspiré des constructeurs de véhicules électriques. Alerte aux spéculateurs : les deux sont cotés en Bourse et ont vu leur valeur bondir à des sommets, cet été. Reste à Nikola à imiter Tesla sur la route : sur papier, son Badger est une camionnette soit électrique, à 480 km d’autonomie, soit à hydrogène, à 960 km par plein.

PHOTO FOURNIE PAR NIKOLA

Le Nikola Badger

La rumeur veut que Fiat Chrysler Automobiles soit intéressé à assembler le Badger électrique, pour une mise en marché l’été prochain. Ça expliquerait pourquoi personne ne parle d’un Ram électrique à l’heure actuelle : FCA poserait son propre logo sur le Badger, tout simplement.

Rivian R1T

PHOTO FOURNIE PAR RIVIAN

Le Rivian R1T

On attendait le R1T sur la route cet automne, mais ça n’arrivera pas avant 2021, en fin de compte. Rivian a un VUS et une camionnette au catalogue, l’appui financier de Ford, et vient de boucler un financement de 2,5 milliards US. Ça en fait un des nouveaux venus les plus crédibles sur le marché. À 94 000 $, le R1T hérite d’une pile de 105 kilowattheures bonne pour 370 km par charge, et peut remorquer jusqu’à 11 000 livres. Ses moteurs-roues le rendent assez agile pour tourner à 360 degrés sur lui-même, et une suspension pneumatique promet de relever la caisse de 35 cm, ce qui sera utile dans le bois ou dans la neige.

Tesla Cybertruck

PHOTO FOURNIE PAR TESLA

Le Tesla Cybertruck

Le Cybertruck est un ovni qui atterrira sur nos routes (sur notre planète ?) dans deux ans seulement, mais le nombre astronomiquement élevé de précommandes avancé par Elon Musk, PDG de Tesla, fait déjà craindre le pire à l’industrie. D’où l’empressement généralisé.

PHOTO FOURNIE PAR TESLA

Le Tesla Cybertruck

En plus de son look hors normes, le Cybertruck pourra remorquer 14 000 livres, s’abaissera du haut des 40 cm de sa garde au sol pour faciliter l’accès à sa boîte, et sera offert en trois versions, dont celle de base qui ne devrait pas coûter plus de 55 000 $, soit le prix d’une camionnette à essence moyennement bien équipée.