L'équipementier allemand Schaeffler a peut-être réussi la quadrature du cercle en mettant au point un système d'embrayage pour motorisation hybride essence-électrique qui permettra aux grandes marques d'automobiles de vendre des véhicules électriques à boîte manuelle.

Publié le 6 avr. 2018
Alain McKenna

Cette technologie prend la forme d'un module s'insérant entre le moteur et la transmission. Il permet de débrayer, afin de découpler le moteur des roues motrices, au besoin. Il est par ailleurs compatible avec les systèmes de stationnement automatisés, ainsi qu'avec les systèmes de récupération de l'énergie dégagée lors du freinage, selon son concepteur.

Sa production devrait débuter dans les prochains mois dans une usine chinoise de Schaeffler, mais son intégration dans des véhicules pourrait se faire très rapidement, le module en question ayant été conçu de façon à être installé dans des véhicules déjà existants, moyennant un minimum d'efforts.